28 juillet 2016
Centre de congrès municipal
L’octroi du contrat de construction reporté fin août
Par: Jean-Luc Lorry
L’octroi du contrat de construction reporté fin août

L’octroi du contrat de construction reporté fin août

Vue aérienne de la partie démantelée des Galeries St-Hyacinthe où sera construit le futur centre de congrès municipal attenant au centre commercial. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Vue aérienne de la partie démantelée des Galeries St-Hyacinthe où sera construit le futur centre de congrès municipal attenant au centre commercial. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Coup de théâtre dans le dossier du centre de congrès municipal. Alors que le conseil municipal, réuni en séance extraordinaire en début de semaine, devait annoncer l’identité de l’entreprise qui réalisera le futur centre de congrès, la Ville a décidé de reporter au 29 août l’octroi de ce contrat majeur estimé à ce jour à 32,754 M$.

Publicité
Activer le son

Cette décision qui a pour conséquence le report des travaux de construction – qui devaient démarrer le 8 août – est motivée par l’espoir de la Ville d’être admissible à des subventions des deux paliers gouvernementaux qui pourraient totaliser presque 22 M$.

Négociatrice pour la Ville auprès du gouvernement Couillard, Nicole Ménard, députée marraine du comté de Saint-Hyacinthe, croit aux chances de la municipalité de se qualifier dans la nouvelle catégorie Infrastructures de tourisme du volet Fonds des petites collectivités. Ce fonds fait partie du programme Chantiers Canada-Québec.

Ce programme tripartite d’aide financière représente une contribution à parts égales de Québec, Ottawa et de la municipalité pour couvrir les coûts de construction d’une infrastructure.

« J’ai eu une discussion dernièrement avec Mme Ménard. Nous voulons nous accrocher à ce volet et démontrer que notre projet qui est prêt est admissible », indique le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil, lors d’un point de presse organisé mardi.

« Dans ce dossier, cela ne sera pas quitte ou double, mais quitte ou triple. Nous espérons vivement une annonce avant la fin du mois d’août », complète Louis Bilodeau, directeur général de la Ville de Saint-Hyacinthe.

La date limite pour soumettre un projet au Fonds pour les petites collectivités est le 31 mars 2018. Pour cette demande de subvention, on devra se fier à l’ouverture d’esprit des fonctionnaires de Québec puisque le mot « congrès » n’apparait pas dans la catégorie Infrastructures de tourisme.

Ouverture des soumissions

En attendant, la Ville a fixé son choix sur l’entreprise qui obtiendra dans quatre semaines le mandat de construire le centre de congrès.

L’ouverture des soumissions a eu lieu jeudi dernier – 21 juillet – dans la salle du conseil en présence de représentants des trois entreprises intéressées à bâtir le centre des congrès.

Le plus bas soumissionnaire est Magil Construction Corporation de Montréal qui a déposé une offre de 31 842 326 $.

Dans l’ordre croissant, le Groupe Decarel qui possède des bureaux à Westmount et à Québec a soumissionné pour un montant de 33 060 000 $. Finalement, l’entreprise Pomerleau de Saint-Georges qui a construit le Centre aquatique Desjardins à Saint-Hyacinthe ferme le rang avec un devis de 33 521 592 $.

Les soumissions des trois entrepreneurs ont été analysées par un comité de sélection qui a attribué un pointage sur un total de 100 points. Ce comité de sélection était formé de Louis Bilodeau, Yvan De Lachevrotière, directeur du service des travaux publics et Antoine Cousineau, associé principal chez NEUF architecte(s), la firme responsable des plans et devis du centre des congrès.

Parmi les critères, le prix du projet représentait 50 points et l’expérience et la compétence de l’entreprise, 20 points.

Pour faire bonne figure auprès du comité de sélection, l’entreprise devait avoir déjà construit un centre de congrès de plus de 10 M$, un complexe hôtelier de plus de 15 M$ ou un bâtiment institutionnel de plus de 15 M$.

À ce chapitre, le Groupe Decarel avait obtenu le mandat de gérance de construction du centre de foires de Drummondville, Centrexpo, qui représente un projet global de 30 M$.

Pomerleau compte à son actif la construction de l’Hôtel Delta de Sherbrooke et de son centre multifonctionnel (centre de congrès, centre commercial et édifice à bureaux).

Quant à Magil Construction Corporation, on lui doit la construction du Crystal à Montréal, une tour de 27 étages combinant des unités de condominium privées, un hôtel classé 5 étoiles, un spa, des salles de conférences et un restaurant haut de gamme.

image