12 juillet 2012
Élections générales au Québec
Louise Arpin passe au rouge
Par: Jean-Luc Lorry
Louise Arpin, candidate libérale aux prochaines élections générales.

Louise Arpin, candidate libérale aux prochaines élections générales.

La conseillère municipale dans le district Saint-Joseph, Louise Arpin défendra les couleurs du Parti libéral du Québec lors des élections générales, qui selon certains observateurs pourraient se tenir le 4 septembre.

publicité

Après que son nom ait circulé pour représenter le Parti conservateur dans la circonscription de Saint-Hyacinthe-Bagot aux dernières élections fédérales, Louise Arpin a décidé cette fois de faire le saut chez les libéraux provinciaux.

« Je crois aux valeurs du Parti libéral et je veux faire avancer les choses pour la belle et grande région de Saint-Hyacinthe. Me lancer dans la prochaine campagne électorale est important pour moi », a déclaré Louise Arpin qui se présente comme une femme de terrain et de défis.Originaire de Saint-Hyacinthe, Mme Arpin réside dans le quartier Saint-Joseph depuis 14 ans. Elle exerce la profession d’avocate depuis 1994 et elle a été élue conseillère municipale lors des élections de novembre 2009. Finalement, on a préféré la candidature de Louise Arpin à celle du maire de Saint-Barnabé-Sud, Richard Leblanc. En avril, M. Leblanc avait mentionné être le seul candidat en lice en vue d’une éventuelle assemblée d’investiture.Présent lors du dévoilement du candidat pour la circonscription de Saint-Hyacinthe, Richard Leblanc a pris le micro pour signifier son appui à Louise Arpin et la remercier de « relever ce si beau défi ».Lors des dernières élections générales de décembre 2008, le candidat libéral Claude Corbeil avait été battu de peu par son adversaire du Parti québécois Émilien Pelletien, qui l’avait devancé de 213 voix.

Pelletier commente

Le député péquiste de Saint-Hyacinthe, Émilien Pelletier, a semblé un peu surpris d’apprendre que Louise Arpin sera finalement son adversaire libérale aux prochaines élections. « On avait annoncé Richard Leblanc et en cours de route, on décide de changer de candidat. Ça fait drôle. Je ne sais pas comment ça marche au Parti libéral, mais je ne suis pas sûr que ce sont les militants qui ont décidé ça », a commenté le député Pelletier.

Selon lui, le bilan que laisse le gouvernement Charest n’est rien pour aider Louise Arpin. « Je lui souhaite juste bon courage, parce que ça prend quelqu’un de très courageux pour défendre l’indéfendable. Depuis que les libéraux sont au pouvoir, ce n’est pas toujours rose. On entend parler de corruption, de collusion, de favoritisme dans l’octroi des places en garderie : ce sera à elle d’assumer tout ça. »Il pense aussi que Mme Arpin, qui est proche du Parti conservateur, pourrait être appelée en campagne à défendre les politiques du gouvernement Harper, lequel affirme-t-il, « ne tient pas compte du Québec ». La soirée d’investiture du candidat libéral de la circonscription de Saint-Hyacinthe s’est tenue à l’hôtel Holiday Inn Express & Suites de Saint-Hyacinthe devant une quarantaine de militants. Parmi eux, plusieurs personnalités du milieu maskoutain étaient venues appuyer et applaudir la candidature de Louise Arpin. On pouvait noter la présence de Jacques Sylvestre Sr, de Robert Robin, de Réal Laflamme et de Claude Chagnon. Le conseiller municipal David Bousquet agissait à titre de président de l’Association libérale de Saint-Hyacinthe. Son collègue du conseil, Donald Côté était également présent dans la salle.L’équipe libérale avait délégué la ministre du Tourisme et responsable de la Montérégie Nicole Ménard.

image