11 juin 2015
L’UMF déborde dans les locaux du CLSC
Par: Jennifer Blanchette
L’UMF Richelieu-Yamaska espère accueillir 22 résidents au terme de ses travaux d’agrandissement. Photo François Larivière | Le Courrier ©

L’UMF Richelieu-Yamaska espère accueillir 22 résidents au terme de ses travaux d’agrandissement. Photo François Larivière | Le Courrier ©

L’Unité de médecine familiale (UMF) ­Richelieu-Yamaska, sur la rue Gauthier, procèdera à l’agrandissement de ses ­locaux dès l’été prochain, ce qui forcera le déménagement de certains professionnels du CLSC des Maskoutains.

Accueillant chaque année une quinzaine de résidents en médecine familiale, l’UMF espère faire grimper ce nombre à 22, tel que demandé par l’Université de Sherbrooke, l’instance à laquelle est ­affilié l’établissement d’enseignement maskoutain.

Les travaux, qui devraient être terminés au début de l’année 2016, permettront d’aménager une dizaine de salles ­d’examen et une salle de supervision pour l’enseignement.

Le coût des travaux d’agrandissement s’élève à 260 000 $ et sera financé par le ministère de la Santé.

La missive confirmant l’allocation ­ministérielle versée pour ce projet s’est toutefois fait attendre. Le cabinet de la députée de Saint-Hyacinthe, Chantal Soucy, avait affirmé au COURRIER, à la fin mars, que le dossier était ficellé à ­Québec, mais l’établissement de santé a dû patienter près d’un mois avant ­d’obtenir le feu vert du gouvernement.

« L’agrandissement permettra ­d’accueillir plus de résidents venant ainsi augmenter la disponibilité pour la prise en charge de nouveaux patients. […] Nous sommes d’ailleurs une des UMF très ­demandées par les résidents », a indiqué la conseillère en communication du CISSS Montérégie-Est, Véronique Dumont.

Depuis 2008, 12 résidents ont choisi d’exercer la médecine familiale sur le ­territoire du CSSS Richelieu-Yamaska.

Déménagement

Puisque l’UMF est située dans le même bâtiment que le CLSC des Maskoutains et que les agrandissements se feront par l’intérieur, certains professionnels des services de santé psychosociaux et des services de santé sociaux courants du CLSC seront délocalisés.

Lors du dernier conseil d’administration du CSSS Richelieu-Yamaska, ­l’ancienne directrice générale, Lise ­Pouliot, avait affirmé que ces activités ­seraient déplacées vers le centre-ville.

Or, la mise en place du CISSS Montérégie-Est a permis à l’organisation de revoir ses options. « Nous regardons toutes les opportunités disponibles à proximité du CLSC sur notre territoire, dont celle du Centre jeunesse de la Montérégie qui ­possède des locaux à Saint-Hyacinthe », a avancé Véronique Dumont.

image