26 janvier 2017
L’univers rêveur de Vincent Appelby
Par: Olivier Dénommée
Vincent Appelby a très hâte de livrer son premier spectacle solo au Zaricot, lui qui apprécie

Vincent Appelby a très hâte de livrer son premier spectacle solo au Zaricot, lui qui apprécie

Pendant plusieurs années, vous avez pu l’entendre comme musicien sans connaître son identité : il a notamment joué aux côtés de Krief, Ariane Zita ou encore Delta 20. Maintenant, c’est à son nom que l’auteur-compositeur-interprète Vincent Appelby s’affiche, lui qui a lancé un premier album, En éveil, en octobre dernier. Il viendra justement le présenter pour la première fois à Saint-Hyacinthe, le 28 janvier au Zaricot.

Publicité
Activer le son

« J’y suis venu quelques fois avant, mais ce sera la première fois pour mon projet solo, précise Vincent Appelby. C’est une salle où j’ai toujours eu de belles expériences, alors je ne suis pas trop stressé à l’idée d’y jouer! »

L’univers musical du jeune musicien navigue entre pop-rock et country-folk, une musique qui laisse beaucoup de place à ses mélodies parfois discrètes, mais souvent enlevantes. L’extrait « Le hibou », qui peut être entendu à la radio, en est un bon exemple. Un autre album en tête

Vincent Appelby a trouvé long le processus qui a mené à la publication de son premier album. « Avec le temps que ça a pris, j’ai eu le temps de m’imaginer un deuxième album. J’ai peut-être une quarantaine de chansons en tête en ce moment, alors ne soyez pas surpris si de la nouvelle musique se faisait entendre dans pas si longtemps! » Par contre, un deuxième album n’est pas prévu pour tout de suite. « Je veux me donner plus de temps », confirme-t-il, ajoutant qu’il espère se faire entendre dans un maximum de festivals cet été pour faire davantage connaître sa musique.

Plateau double

D’ici l’été, il jouera un peu partout en province. Après un premier spectacle en 2017 à la salle Claude-Léveillée de la Place des Arts, il jouera en plateau double avec la chanteuse Caroline Savoie. Vincent Appelby, qui a un peu de famille à Saint-Hyacinthe, espère attiser la curiosité des amateurs de musique. « Ne soyez pas gênés de venir me voir au Zaricot! », lance-t-il au public maskoutain en conclusion. Le spectacle du samedi 28 janvier doit commencer à 20 h.

image