10 novembre 2011
District 2 à Saint-Pie
Lutte à trois le 27 novembre
Par: Le Courrier

Les électeurs du district no 2 de la ville de Saint-Pie auront l’embarras du choix à l’élection partielle du 27 novembre. Trois candidats sont en lice dans le but de ravir le siège de conseiller qu’occupait Mario St-Pierre jusqu’à ce qu’il démissionne au mois de septembre, à la mi-mandat.

« Ce sont les finances qui m’intéressent. Les taxes montent à la vitesse grand « V » et à un moment donné, on va se ramasser comme en Grèce », affirme Jean-Claude Boucher, 68 ans, un conseiller en gestion à la retraite qui habite Saint-Pie depuis 1994. Ayant eu tout le loisir d’observer l’administration municipale de l’extérieur, il voudrait maintenant obtenir une image de l’intérieur. « Je veux savoir où va l’argent de nos taxes », explique-t-il.Gérald Miron, 57 ans, habite Saint-Pie depuis 10 ans. Directeur des finances chez Meubles Horn, il souhaite travailler au développement de la ville de Saint-Pie sur tous les tableaux, qu’il s’agisse de l’habitation, de l’industrie, du commerce ou du secteur agricole. « L’agriculture est une force pour Saint-Pie », souligne-t-il. S’il est élu, il entend favoriser la concertation au sein du conseil. « Le travail d’équipe, le respect des idées des autres, c’est très important pour moi. »Producteur agricole préretraité, Alain Roberge, 61 ans, signale qu’il est le seul candidat à cette élection partielle à habiter dans le district 2. « J’ai du temps à consacrer à la politique municipale et j’ai le goût d’un nouveau défi », explique M. Roberge, qui est un résidant de Saint-Pie depuis quatre ans et demi. Il entend favoriser le développement des garderies et être vraiment au service de ses concitoyens. « Je vais faire du porte-à-porte pour rencontrer mes électeurs et leur demander ce qu’ils veulent que leur conseiller fasse pour eux », annonce-t-il.

image