18 juin 2015
Macabre découverte dans la rivière Yamaska
Par: Maxime Prévost Durand
On ne sait toujours pas de quelle façon la voiture s’est retrouvée dans la rivière. Photo Bruno Beauregard

On ne sait toujours pas de quelle façon la voiture s’est retrouvée dans la rivière. Photo Bruno Beauregard

Le corps inanimé d’une femme dans la quarantaine a été retrouvé dans une voiture au fond de la rivière Yamaska, mardi en fin d’après-midi, à Saint-Pie. Les circonstances demeurent très ­nébuleuses sur ce qui a pu se produire.

publicité

L’identité de la victime n’avait pas été ­dévoilée au moment de mettre sous presse. Il s’agit d’une dame âgée de 42 ans, de Saint-Pie.

La Sûreté du Québec a reçu un appel vers 9 h 30 mardi matin les avisant qu’une glissière de sécurité avait été ­endommagée en bordure du rang du ­Bas-de-la-Rivière et que des débris se trouvaient sur la ­chaussée.

Des enquêteurs en scène de collision se sont rendus sur place, avant d’être ­rejoints en après-midi par une équipe de plongeurs. La voiture a été repérée vers ­17 h au fond de la rivière. Une grue a été nécessaire afin de sortir le véhicule des eaux.

L’enquête se poursuivait mercredi ­matin. « Une expertise mécanique a été demandéesur le véhicule », a indiqué Joyce Kemp, porte-parole de la Sûreté du Québec. Une autopsie pourrait aussi être pratiquée sur le corps de la victime.

On ne sait toujours pas de quelle façon la voiture s’est retrouvée dans la rivière. « Je n’ai pas d’hypothèse à offrir pour le moment. L’enquête suit son cours », s’est contentée de commenter Mme Kemp.

On ne sait pas non plus à quel moment l’accident s’est produit exactement.

Le rang Bas-de-la-Rivière a été fermé à la circulation durant une bonne partie de la journée de mardi entre la route 235 (jonction de la rue Saint-Pierre Ouest, à Saint-Hyacinthe) et la route Michon.

image