19 août 2021
Mafamigarde cherche des RSG
Par: Eliane Tremblay-Moreau

Le bureau coordonnateur de Mafamigarde est à la recherche d’une dizaine de responsables de services de garde. Photothèque | Le Courrier ©

Le bureau coordonnateur Mafamigarde incite les responsables de services de garde en milieu familial (RSG) à être reconnus afin de combler les places disponibles.

Publicité
Activer le son

La reconnaissance d’un RSG est octroyée par un bureau coordonnateur de la garde en milieu familial. « Les RSG ont beaucoup d’avantages à être reconnus. Ils sont admissibles au programme de places à contribution réduite. Le bureau coordonnateur leur offre un soutien pédagogique et réglementaire. Les enfants sont aussi placés beaucoup plus rapidement et ils sont avec le même éducateur toute la journée », mentionne la directrice générale de Mafamigarde, Chantal Pelletier.

Mafamigarde est à la fois un Centre de la petite enfance (CPE), ayant trois installations dans la MRC des Maskoutains, et un coordonnateur de la garde en milieu familial. Le service de garde possède 668 places pour des enfants de zéro à cinq ans et plus de 100 places sont encore disponibles du côté des services de garde en milieu familial. Pour combler ces 100 places, il manquerait une dizaine de RSG reconnus.

D’après le ministère de la Famille, entre 2014 et 2021, le nombre de RSG reconnus est passé de 15 607 à 11 121 et plus de 22 000 places subventionnées en milieu familial sont disponibles, mais non déployées en raison du manque de RSG.

« Certains parents ne peuvent pas retourner au travail puisqu’ils ne trouvent pas d’endroit où placer leurs enfants dans un CPE. Les CPE sont très demandés et notre liste d’attente contient plus de 500 noms. Les familles auraient avantage à opter pour les services de garde en milieu familial », indique Chantal Pelletier.

La garde éducative en milieu familial est composée d’enfants d’âges différents, à l’image d’une famille. Ces services sont situés dans la maison du RSG pour rappeler à l’enfant sa propre résidence, avec ce que cela comporte de rassurant. L’enfant est dans un milieu de garde sain, propre et sécuritaire.

« Un RSG seul peut avoir six enfants à sa charge, dont au plus deux âgés de moins de 18 mois. Ceux qui ont un assistant peuvent aller jusqu’à neuf enfants, dont au plus quatre âgés de moins de 18 mois », souligne Mme Pelletier.

Les responsables appliquent un programme éducatif et se soumettent à une évaluation de qualité éducative. Les repas offerts respectent le Guide alimentaire canadien. Les enfants sont aussi assurés de sortir à l’extérieur quotidiennement.

Mesures incitatives

Pour inciter les gens à devenir RSG, le ministère de la Famille offre une aide financière de 3500 $ et une de 6000 $ pour ceux qui ont neuf places à leur reconnaissance.

Ce montant visera à compenser une partie des coûts liés à l’achat d’équipement et à la formation. Ceux qui ont gardé au moins six enfants du 1er juin 2021 au 31 mars 2022 et du 1er avril 2022 au 31 mars 2023 recevront une somme de 3000 $ une fois par an pendant trois ans. Une campagne publicitaire sous le thème « Une maison pleine de vie » a aussi été lancée.

image