24 août 2017
Petit Festival de la chanson de Granby
Maïsan Jos, un nom et une voix à retenir
Par: Olivier Dénommée
Maïsan Jos faisait face à sept autres jeunes dans sa catégorie à la finale du Petit Festival le 20 août, mais c’est finalement elle qui a remporté le prix de 600 $. Photo courtoisie

Maïsan Jos faisait face à sept autres jeunes dans sa catégorie à la finale du Petit Festival le 20 août, mais c’est finalement elle qui a remporté le prix de 600 $. Photo courtoisie

Maïsan Jos faisait face à sept autres jeunes dans sa catégorie à la finale du Petit Festival le 20 août, mais c’est finalement elle qui a remporté le prix de 600 $. Photo courtoisie

Maïsan Jos faisait face à sept autres jeunes dans sa catégorie à la finale du Petit Festival le 20 août, mais c’est finalement elle qui a remporté le prix de 600 $. Photo courtoisie

Maïsan lors de sa performance à Primaire en spectacle plus tôt cette année.  Photothèque | Le Courrier ©

Maïsan lors de sa performance à Primaire en spectacle plus tôt cette année. Photothèque | Le Courrier ©

Depuis quatre ans, le Festival international de la chanson de Granby (FICG) offre un volet jeunesse à son concours, permettant aux jeunes de 6 à 9 ans et de 10 à 13 ans de découvrir les rudiments de l’industrie musicale. Cette année, c’est une Maskoutaine qui a conquis les juges et le public : Maïsan Jos, 9 ans, est repartie non seulement avec le premier prix des 6 à 9 ans, mais aussi avec le coup de cœur du public de sa catégorie.

publicité

LE COURRIER lui a parlé au lendemain de sa victoire à Granby. « J’étais vraiment contente d’avoir gagné : dans ma tête, je criais lorsque j’ai entendu mon nom! », admet la jeune chanteuse, qui a profité du
reste de sa journée pour se reposer et se remettre de ses émotions.

C’est son interprétation sentie de « L’Oiseau et l’Enfant » qui lui a valu la victoire, et bien qu’elle admet ne pas la connaître depuis très longtemps, elle sentait que cette belle chanson française la rejoignait beaucoup. Ce n’est pas la première fois qu’elle charme les oreilles avec sa voix, puisqu’elle avait aussi gagné les grands honneurs à Primaire en spectacle au printemps en tant que finaliste de l’école Assomption. Prochaine étape, La Voix Junior? « J’aimerais peutêtre m’essayer, mais pas tout de suite : je ne suis pas encore prête », estime modestement la jeune chanteuse.

Sachez que si vous avez manqué sa performance, il est possible de vous reprendre à la finale du FICG, où elle reprendra « L’Oiseau et l’Enfant », mais aussi « Vivre en amour » de Luc Cousineau, avec Estelle Fortin-Lafrance (la gagnante de la catégorie 10 à 13 ans) et les auteurscompositeurs-interprètes Valérie Carpentier et Antoine Lachance. « Je pense que ça sera encore plus stressant qu’en concours », admet-elle, nerveuse. Elle montera sur les planches de la scène installée au parc Daniel-Johnson le 26 août, en première partie de soirée. De plus, elle a récemment créé des pages Facebook et YouTube que les curieux et les fans pourront visiter pour en savoir plus sur ses activités.

image