8 décembre 2016
Faculté de médecine vétérinaire
Mandat prolongé pour le doyen Carrier
Par: Jean-Luc Lorry

Le Dr Michel Carrier est bien en selle pour effectuer un mandat de huit ans et demi à la barre de la Faculté de médecine vétérinaire (FMV) de Saint-Hyacinthe.

publicité

Le 30 mai dernier, le Conseil de l’Université de Montréal a renouvelé son mandat de doyen pour une période de deux ans qui viendra à échéance le 31 mai 2018.

« Michel Carrier, dont les qualités de gestionnaire sont indéniables, disposera du temps voulu pour mener à terme les grands dossiers qu’il a pilotés à la faculté depuis son entrée en fonction, pour clore la grande campagne de financement et achever la planification stratégique de la faculté », avait indiqué dans un communiqué, le recteur de l’Université de Montréal, Guy Breton.

Ophtalmologiste de formation, Michel Carrier est professeur au Département de sciences cliniques de la FMV depuis 1989. Il a exercé les fonctions de vice-doyen aux affaires cliniques de 2001 à 2005 et celles de responsable de la Clninique des animaux de compagnie.

LE COURRIER a obtenu différents documents relatifs au contrat de travail du doyen en vertu de la Loi d’accès à l’information.

En janvier 2010, Michel Carrier avait été nommé administrateur exerçant les fonctions de doyen pour deux mandats successifs d’une durée d’un an se terminant le 31 décembre 2011. Pour occuper ce poste, son salaire annuel de base pour l’année 2010-2011 était de 179 375 $.

En février 2012, Michel Carrier a été nommé doyen de la FMV pour un mandat débutant le 1er janvier 2012 et se terminant le 31 mai 2016. Pour cette fonction, la rémunération de Michel Carrier avait été fixée à 188 889 $ (2011-2012).

Pour l’année financière 2014-2015, son salaire de base a été de 207 781 $.

Ce poste de direction offre plusieurs avantages sociaux comme un régime de retraite, une assurance-vie, une assurance pour soins médicaux et soins dentaires, une assurance accidents (pour les voyages) et une assurance-salaire. M. Carrier était admissible en 2012 à un bilan de santé annuel d’un coût maximum de 1 250 $.

Comme il ne détient pas de carte de crédit de l’institution, le doyen est remboursé des frais de voyage ou de représentation qu’il engage personnellement. Pour l’année 2014-2015, Michel Carrier a obtenu un remboursement de 19 425 $ couvrant l’ensemble des frais déboursés pour l’exercice de ses fonctions. À titre comparatif, le recteur Guy Breton a obtenu un remboursement de 2 382 $. 

Le recteur de l’Université de Montréal a reçu un salaire de base de 411 910 $ pour l’année 2014-2015.

image