6 août 2015
Beaux Mardis de Casimir
Marc Hervieux, le polyvalent
Par: Sarah Daoust Braun
Marc Hervieux, le polyvalent

Marc Hervieux, le polyvalent

Entre classique et musique pop, le ­charismatique et généreux Marc ­Hervieux a réussi à rallier ces deux ­univers auprès de son public. Le ténor a lancé en automne dernier

Publicité
Activer le son

Avec Hervieux, l’homme de 46 ans ­présente son premier album composé à 100 % de pièces originales, puisque Après nous (2009) contenait aussi des reprises. « J’avais envie d’explorer les compositions originales de A à Z, en ce qui a trait à la ­musique, les paroles, les sujets », explique Marc Hervieux qui en est à son 8e opus en carrière.

On connaît le chanteur à la voix d’or pour Mes plaisirs et Mes plaisirs…la suite, tous deux sortis en 2013, où il revisitait ses classiques préférés de la chanson ­francophone en version symphonique. Il a également remporté en 2010 et 2012 le Félix de l’album de l’année — classique/vocal pour Tenor Arias, avec l’Orchestre Métropolitain, et A Napoli.

Pour son petit dernier, il a souhaité ­explorer des sonorités variées, aux ­ambiances parfois nostalgiques, qui ­mélangent entre autres pop, rock et funk. « C’est un album plus up tempo, plus joyeux. Je suis quelqu’un d’heureux, de bonne humeur de nature. J’aime ­beaucoup chanter des chansons tristes, mais ici j’avais le goût de chanter des chansons plus proches de ma personnalité », raconte Marc Hervieux. Pour cela, il s’est entouré d’une pléiade de collaborateurs qu’il a rencontrés au fil du temps dans sa vie professionnelle, comme Maxime Landry, Sylvain Cossette, Richard Séguin et Patrick Bourgeois. Le chanteur d’opéra retient particulièrement sa ­collaboration avec l’auteur-compositeur-interprète et comédien Gardy Fury qui signe la musique des pièces « Amour ­volcan », avec Gilbert Fradette et David Laflèche, et « Mon repère ».

« Gardy Fury est vraiment extraordinaire, je l’ai côtoyé l’été passé pour Sister Act. Ce gars-là est très sympathique et talentueux, souligne-t-il. C’était un gros challenge, mais ça restait aussi très trippant d’explorer des sonorités plus soul. »

Celui qui s’est fait connaître du grand public grâce à son duo avec Ginette Reno, « Fais-moi la tendresse », aborde des thèmes comme la famille, l’amour et le temps qui passe sur son dernier disque. Dans « La vie a des ailes », Marc Hervieux livre un hommage à ses trois filles. « Je vois grandir mes filles. Je veux être un support pour elles, les encourager à continuer à viser haut et à rêver », confie-t-il. La ­chanson « L’orage ne dure qu’un temps » ­s’intéresse de son côté à la vie de couple. « Cela fait 20 ans que ma blonde et moi sommes ensemble, il y a eu des moments faciles, comme des moments plus ­orageux », continue-t-il.

Une vie plus sédentaire

Après avoir foulé pendant de nombreuses années les scènes des plus grands opéras à l’international, Marc Hervieux a dernièrement recentré sa carrière au Québec. On a pu ainsi le voir pendant deux saisons à Cap sur l’été à Radio-Canada et dans la ­comédie musicale Sister Act en 2014. On peut aussi l’entendre à Radio-Classique où il anime l’émission « Mes plaisirs ».

« Je suis hyperactif de nature, j’aime ­explorer plein d’affaires. Pendant 16 ans je me suis promené partout. Avec les filles qui grandissaient, j’ai eu le goût de moins voyager et d’être plus stable. J’ai pu ­réaliser les projets que j’avais en tête », ­indique-t-il. Le diplômé du Conservatoire de musique de Montréal avoue surtout s’ennuyer de jouer des personnages à l’opéra, mais préfère ne pas être loin de ses proches. Il déclare d’ailleurs qu’il fera partie d’un nouveau projet à la télévision qui devrait être annoncé en août.

Marc Hervieux présentera quelques chansons de son dernier album lors de son passage au parc Casimir-Dessaulles, et plusieurs autres pièces de son ­répertoire. « Ce sera un grand mélange de ce que j’aime faire, un voyage musical. J’aime bien raconter des anecdotes et ­interpréter des chansons pour parler du milieu de l’opéra, de ma famille », lance le sympathique et polyvalent ­chanteur.

image