23 mai 2019
Mareiwa lance un café infusé à froid
Par: Jean-Luc Lorry

Au centre de la photo, la fondatrice de Mareiwa Café colombien, Lorena Meneses, accompagnée de ses parents, Olga Urrea et Jorge Meneses, ainsi que de son frère également prénommé Jorge Meneses. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Entrepreneure dans l’âme, la présidente de l’entreprise maskoutaine Mareiwa Café colombien, Lorena Meneses, ne manque pas de projets. D’ici quelques semaines, son entreprise lancera Combia, un nouveau café infusé à froid qui sera vendu en canette.

« Pendant deux ans, nous avons mis au point un nouveau café froid qui sera 100 % naturel et sans agents de conservation. Pour élaborer nos recettes, nous avons profité de l’expertise du Centre de développement bioalimentaire du Québec », a indiqué en entrevue Lorena Meneses, fondatrice de Mareiwa Café colombien.

Ce nouveau café se déclinera en quatre saveurs : noir régulier, à l’érable, au lait écrémé et au moka. La designer graphiste maskoutaine Camille Rioux a réalisé l’image de marque de ce nouveau venu sur le marché des cafés infusés à froid.

« Pourquoi avoir appelé votre café Combia? », a demandé le représentant du COURRIER.

« Il s’agit de la combinaison du mot “cumbia”, qui est une danse traditionnelle colombienne, et du mot “Colombie”, mon pays d’origine », a répondu Lorena Meneses.

« C’est un produit santé qui donne de l’énergie. La caféine qu’il contient est entièrement naturelle. De plus, il est beaucoup moins sucré que nos concurrents. »

Ce nouveau breuvage pourra se conserver jusqu’à 12 mois en raison du processus de pasteurisation.

Pour fabriquer cette gamme de cafés, la jeune entreprise est locataire depuis peu d’un bâtiment d’une superficie de 2500 pieds carrés situé sur l’impasse Bérard dans le parc industriel Olivier-Chalifoux.

Ce projet de développement a nécessité des investissements totalisant 1,2 M$. Mareiwa Café colombien a pu compter sur la participation financière de plusieurs organismes tels que Saint-Hyacinthe Technopole, Développement économique Canada, la MRC des Maskoutains (fonds FLI-FLS) et Investissement Québec.

Parmi les nouveaux équipements, l’entreprise est maintenant dotée d’une seconde machine à torréfier. Celle-ci permet de transformer des grains de Supremo qui sont cultivés dans le massif montagneux de la Sierra Nevada en Colombie.

Mareiwa Café colombien s’est fait connaître en 2016 en ouvrant un café sur la rue des Cascades.

Combia sera disponible prochainement sur les tablettes des épiceries et dans les dépanneurs au Québec.

image