5 février 2015
Marie-Claude Morin parmi les députés les moins dépensiers de la Rive-Sud
Par: Jennifer Blanchette
Les frais de déplacement de la députée Marie-Claude Morin sont moins élevés que la plupart de ses collègues de la Rive-Sud. Photothèque | Le Courrier ©

Les frais de déplacement de la députée Marie-Claude Morin sont moins élevés que la plupart de ses collègues de la Rive-Sud. Photothèque | Le Courrier ©

Les réclamations en frais de déplacement de la députée fédérale de Saint-Hyacinthe, Marie-Claude Morin, figurent parmi les plus faibles des élus de la Rive-Sud.

Publicité
Activer le son

Entre le 1er avril et le 30 septembre 2014, Mme Morin a réclamé 15 108 $ en frais de déplacement, ce qui la classe au 6e rang sur les 10 députés de la couronne sud de Montréal.

En comparaison, l’élue indépendante de Verchères-Les Patriotes, Sana Hassainia, trône au sommet avec des dépenses de 19 081$, tandis que le député de Longueuil-Pierre-Boucher, Pierre Nantel, est le plus économe avec une réclamation de 9 376 $.

Radio-Canada a récemment publié un article similaire dans lequel les dépenses de la députée Marie-Claude Morin apparaissaient comme les plus élevées de la Rive-Sud.

Or, les frais liés à une résidence secondaire, inclus dans les réclamations de déplacements, n’avaient pas été pris en compte. Après vérification, tous les députés, à l’exception de Marie-Claude Morin, obtiennent des remboursements liés à leur résidence secondaire.

« C’est un choix personnel de ne pas avoir de résidence secondaire. Je vais plutôt à l’hôtel et je vous rassure, ce ne sont pas des hôtels de luxe », a indiqué la députée Morin, en entrevue téléphonique avec LE COURRIER.

Selon son rapport de dépenses, accessible en ligne, les frais d’hébergement de l’élue maskoutaine ont totalisé 4 921 $ pour la période du 1er avril au 30 septembre 2014.

Elle a également réclamé 3 510 $ en indemnités journalières, lesquelles sont en fait une allocation pour les repas dont le remboursement maximal est de 91 $ par jour.

Le rapport de dépense de Mme Morin comprend aussi un remboursement de 6 677 $ pour l’ensemble des déplacements de la députée et de ses employés. De cette somme, 1 646 $ ont été versés à son adjoint parlementaire, Yanéric Bisaillon, pour trois séjours dans la circonscription de Saint-Hyacinthe.

« Sachant que mon comté est plus éloigné et qu’il est de grande taille, ces dépenses m’apparaissent tout à fait justifiées », a affirmé Marie-Claude Morin.

Pour la même période, la députée de Saint-Hyacinthe est intervenue en Chambre une quarantaine de fois et elle a voté à plus de 130 reprises. Elle n’a toutefois pas parrainé de projet de loi et sa voix ne s’est pas fait entendre en comité, d’après le registre de la Chambre des communes.

Le salaire annuel des députés fédéraux est fixé à 163 000 $.

Déplacements 6 677 $
Hébergement 4 921 $
Repas 3 510 $
Résidence secondaire 0 $
Total 15 108 $
image