27 juin 2013
Marie-Mai : comme un poisson dans l’eau
Par: Le Courrier

À quelques heures du spectacle qu’elle a présenté, jeudi, au Centre des arts Juliette-Lassonde, Marie-Mai affichait une forme splendide. La chanteuse revenait d’une pratique en vue du grand spectacle pour la Fête nationale à Montréal et s’apprêtait à livrer, à Saint-Hyacinthe, les deux dernières représentations de sa tournée Miroir avant la saison estivale.

publicité

« Je veux en profiter! Je sens que la scène va me manquer cet été », lance Marie-Mai en début d’entrevue avec LE COURRIER.

En écoutant Marie-Mai parler, on comprend tout de suite que c’est sur scène que la reine du pop-rock au Québec est réellement dans son élément. Et cela faisait longtemps que la chanteuse n’avait pas renoué avec son public.Pas parce qu’elle n’était pas occupée. Mais parce qu’elle avait pris d’autres engagements, dont la première partie de Johnny Hallyday au Stade de France, une collaboration avec le groupe Simple Plan, sans oublier sa participation à l’émission La Voix.Quelques mois après la sortie de son 4 e album Miroir, l’appel de la scène se faisait de plus en plus insistant. C’est la raison qui a d’ailleurs poussé l’ex-candidate de Star Académie à délaisser son titre de coach pour la 2 e saison du populaire concours de chant. « En sortant l’album Miroir, je voulais faire le plus de spectacles possible. Ce que je ne pouvais pas faire à cause de l’émission La Voix. Cela occupait beaucoup de journées dans la semaine et il m’était impossible de faire des spectacles en même temps. J’ai donc décidé de tout mettre sur la glace parce que je suis une chanteuse avant tout. Être sur scène, c’est ce que je préfère. J’ai un besoin vital de chanter. C’est ma passion », dit la chanteuse de 28 ans.

Vivre à 100 mille à l’heure

Tel que promis, Marie-Mai n’a pas ménagé ses efforts. Après avoir fait le Centre Bell trois soirs consécutifs lors du lancement de sa tournée, en mai, la chanteuse a présenté jusqu’à maintenant une trentaine de spectacles.

C’est à Saint-Hyacinthe, ville où elle a donné le plus de représentations lors de sa dernière tournée 3.0, qu’elle termine donc la tournée Miroir avant de reprendre la route en septembre. « J’ai vraiment une belle relation avec Saint-Hyacinthe. C’est la ville où les billets se sont vendus le plus rapidement et c’est la ville à travers le Québec où je suis venue le plus souvent. On sent aussi que les gens ne viennent pas juste voir un show. Ils viennent participer au spectacle et cela fait toute la différence pour nous », précise-t-elle. Après dix ans à remplir les salles de spectacles, Marie-Mai vit toujours à 100 mille à l’heure. À la différence maintenant que la chanteuse sait canaliser son énergie au bon moment. Si la prochaine année s’annonce plus que chargée avec la tournée et les festivals, l’avenir à long terme reste une joyeuse surprise pour celle qui a choisi de faire confiance à la vie. « Je préfère laisser les choses se placer d’elles-mêmes, dit-elle. Je me suis rendu compte avec le temps que les plus beaux projets qui se sont proposés à moi ont toujours été des surprises. Donc, quand quelqu’un m’appelle et que le projet me tente, j’embarque et quand ce sera le temps de prendre cela plus relax et fonder une famille, je le ferai. Parce que c’est vrai, je veux des enfants. Mais chaque chose en son temps. »Marie-Mai sera en supplémentaires, les 13 et 14 septembre, au Centre des arts Juliette-Lassonde, à 20 h.

image