28 mars 2013
Marie-Pierre Arthur : le vent dans les voiles
Par: Le Courrier
Marie-Pierre Arthur sera à Saint-Hyacinthe le jeudi 4 avril.

Marie-Pierre Arthur sera à Saint-Hyacinthe le jeudi 4 avril.

Toujours entre deux projets ou en période de création, Marie-Pierre Arthur mène une vie juste assez occupée pour trouver l’équilibre qui lui convient. Il faut dire que depuis la sortie de son 2 e album Aux alentours, la chanteuse a le vent dans les voiles. Elle sera en spectacle, le jeudi 4 avril, au Centre des arts Juliette-Lassonde, à 20 h 30.

Publicité
Activer le son

Ce ne sont pas les éloges qui manquent à l’égard de Marie-Pierre Arthur tant du côté du public que de la critique. Les cinq nominations à l’ADISQ 2012, dont Interprète féminine de l’année, et sa nomination aux Juno Awards 2013 dans la catégorie Meilleur album francophone de l’année en sont la preuve.

Et pas question de s’asseoir sur son succès. Se décrivant comme une fille qui ne tient pas en place, Marie-Pierre Arthur a besoin d’être en constante création. Quand elle a décidé qu’une chanson a suffisamment été appréciée à son état pur, la chanteuse n’hésite pas à lui ajouter un peu de piquant sur scène. C’est l’une des raisons pour laquelle elle attire de si bonnes critiques de ses spectacles.De passage à Saint-Hyacinthe principalement pour présenter l’album Aux alentours, sorti à l’hiver 2012, elle réservera aussi un peu de temps pour quelques chansons qui figurent sur son 1 er album éponyme qu’elle s’est amusée à revisiter sur un ton plus intime et un son un peu plus banjo-folk, dit-elle.« Je n’aime pas faire trois ou quatre fois la même chose. J’ai envie de sentir qu’il y a de la création même si les chansons sont stagnées. Pour celles du second disque, c’est différent. C’est le temps de les présenter comme elles sont maintenant. Les laisser vivre comme elles sont présentées sur l’album. »Pour la réalisation d’Aux alentours, elle s’est tournée vers les judicieux conseils de son conjoint François Lafontaine, bassiste du groupe Karwa. Une collaboration qui s’est présentée naturellement après la complicité que le couple a éprouvée pendant la réalisation du 1 er album à laquelle a également participé Louis-Jean Cormier, chanteur de Karkwa. « Quand j’ai demandé à Louis-Jean [Cormier] de participer à la réalisation du premier album, j’avais besoin que quelqu’un apporte un autre point de vue, mais aussi que cette personne agisse comme intermédiaire entre François et moi. Cela s’est bien déroulé. J’ai découvert que j’étais confortable à travailler avec mon amoureux. J’ai alors préféré travailler seule avec lui pour le second album », explique-t-elle. Chose certaine, Marie-Pierre Arthur a des idées plein la tête. Essayant de répondre le mieux possible aux exigences de l’industrie de la musique, elle reste en constante observation et réaction et se contente de donner ce qu’elle peut, se laissant juste assez emporter par la vague.

image