7 novembre 2013
Saint-Pie
Mario St-Pierre écrase ses adversaires
Par: Le Courrier
Le candidat à la mairie, Mario St-Pierre (au centre), a largement devancé ses deux adversaires en obtenant 62 % des votes. Il se dit prêt à collaborer avec les nouveaux conseillers municipaux qui l'entourent.

Le candidat à la mairie, Mario St-Pierre (au centre), a largement devancé ses deux adversaires en obtenant 62 % des votes. Il se dit prêt à collaborer avec les nouveaux conseillers municipaux qui l'entourent.

Le maire sortant de Saint-Pie, Pierre St-Onge, n’aura pas résisté à son premier vote de confiance de la part des électeurs. Son adversaire, Mario St-Pierre, a remporté la mairie haut la main, s’emparant de 62 % des votes.

Publicité
Activer le son

En 2009, Pierre St-Onge avait été élu sans opposition, ses deux adversaires s’étant désistés au cours de la campagne électorale. Cette fois-ci, il a dû batailler ferme contre St-Pierre et un troisième candidat, Jean-François Ouellet, sans obtenir les résultats escomptés.

« Oui, je suis déçu et non, je ne m’attendais pas à un tel écart [entre les résultats]. J’ai beaucoup travaillé pour la municipalité, mais ça n’a pas été reconnu. Ce sont d’autres personnes qui prennent la relève et on va leur souhaiter bonne chance », a déclaré M. St-Onge, au lendemain de cette cuisante défaite. Il a obtenu 467 voix contre 1 315 pour St-Pierre. Vers 22 h 15, dimanche, Mario St-Pierre a fait son entrée dans la salle de dépouillement du Centre sportif et culturel de la municipalité. Entouré d’une quarantaine de proches, il y est allé d’un grand cri de soulagement à l’annonce de sa victoire. « Les émotions sont grandes, surtout qu’avec 1 300 votes, c’est une victoire assez écrasante. Nous avons travaillé sans relâche, mon équipe et moi. Nous sommes entrés dans les maisons, on a jasé avec les gens. Je voyais bien qu’ils [les citoyens] voulaient du changement », a-t-il affirmé, en entrevue avec LE COURRIER quelques minutes après son élection. Celui qui fêtait ses 55 ans le jour du scrutin a indiqué être très enthousiaste à l’idée de collaborer avec un nouveau conseil municipal. Seule Josée Tanguay, la conseillère du district 5 ayant siégé sous l’administration St-Onge, a été réélue. Pour les districts 2, 3, 4 et 6, Claude Ruel, Jean Pinard, Sylvie Guévin et Walter Hofer ont tous remporté leur élection. Geneviève Hébert, du district 1, avait été élue sans opposition. « Je ressens un peu d’anxiété [face à ses nouvelles fonctions], mais j’ai été conseiller pendant 10 ans, alors je sais un peu ce qui m’attend. Je vais donner des responsabilités aux nouveaux conseillers et je suis certain qu’ils vont m’aider », a indiqué M. St-Pierre. Sa première mise à l’épreuve, en tant que maire, ne tardera pas à venir, puisque les conseillers et lui devront planifier le budget municipal pour 2014 sous peu. Absent lors de la soirée électorale, le candidat Jean-François Ouellet se réjouissait du résultat, bien qu’il ait terminé 3 e avec 336 votes. « C’est une belle victoire, malgré tout, avec plus de 300 votes. Ça fait un an et demi que j’habite à Saint-Pie et je n’étais pas loin derrière le maire sortant », s’est-il exclamé, en ajoutant qu’il n’avait pas manqué de célébrer à la maison avec sa conjointe. Selon lui, les citoyens souhaitaient un changement de garde à la mairie et ils l’ont démontré lors du scrutin. Toutefois, il ne croit pas que Mario St-Pierre représentait le véritable changement, en raison de ses 10 années passées au conseil municipal. « C’était moi le vrai changement, mais je suis content pour Mario [St-Pierre]. J’espère seulement que sa vision ne sera pas trop axée sur l’agriculture », a soutenu M. Ouellet. Sur 4 278 électeurs inscrits pour la ville de Saint-Pie, 2 118 se sont prévalus de leur droit de vote, portant le taux de participation à 50,5 %. Seuls 44 bulletins de vote ont été rejetés.

image