13 juillet 2017
Maska Électrique reçoit un prix au Concours « Les Médaillés de la relève »
Par: Le Courrier
Les deux propriétaires de Maska Électrique (de gauche à droite) : Christian Grenier, président et Mathieu Legris, vice-président.

Les deux propriétaires de Maska Électrique (de gauche à droite) : Christian Grenier, président et Mathieu Legris, vice-président.

L’entreprise Electrimat, mieux connue sous le nom de Maska Électrique à Saint-Hyacinthe, s’est vue remettre un prestigieux prix de la relève 2017, catégorie entrepreneuriale, dans le cadre de la 11e édition du Concours « Les Médaillés de la relève » à la Caisse de dépôt et placement du Québec.

publicité

Le concours est organisé chaque année par PwC, fier instigateur de l’événement, en collaboration avec plusieurs partenaires d’affaires, et vise à célébrer et à faire rayonner le succès d’entreprises québécoises qui ont réussi leur processus de relève, en assurant non seulement la pérennité de leur entreprise, mais également leur croissance. 

C’est donc avec beaucoup de fierté que les deux entrepreneurs, Christian Grenier et Mathieu Legris, ont remporté la 2e place parmi les 60 entreprises inscrites pour le prix de la relève 2017, et ce, devant plus de 250 invités lors de la soirée. « Recevoir ce prix nous confirme que nous avons fait tout ce qu’il fallait pour assurer un avenir prometteur à notre entreprise. Nous ne pouvons qu’être reconnaissants envers toutes les personnes qui nous ont fait confiance. » 

Electrimat compte trois succursales, dont une à Brossard et une à Montréal, en plus de celle de Saint-Hyacinthe. Avec une expérience très sommaire dans l’industrie des matériaux électriques, prendre les rênes de Maska Électrique relevait du défi pour les deux visionnaires. « Nous savions que nous devions créer une nouvelle culture d’entreprise à laquelle allaient vouloir adhérer les employés et clients. C’est pourquoi tout le succès du processus du transfert a reposé sur le sentiment de confiance mutuelle entre les gestionnaires, les employés et les clients d’Electrimat », raconte Christian Grenier, président. « En plus, nous avons eu la chance de pouvoir compter sur la confiance et l’implication de la famille Fournier qui est encore sur place pour s’assurer de la continuité du service de qualité reconnu à Maska Électrique », tenait-il à ajouter. 

Les deux propriétaires ont misé sur une approche collaborative et innovante afin d’établir une relation forte avec leurs employés, leurs manufacturiers et leurs clients. Cette approche a d’ailleurs fait ses preuves dans les dernières années. « Depuis le transfert, Electrimat a connu une croissance remarquée avec un chiffre d’affaires qui a presque triplé. Notre force de frappe s’appuie sur le fait que nous avons la flexibilité d’une entreprise indépendante, tout en ayant accès au plus gros regroupement d’achats en Amérique du Nord », précise Mathieu Legris, vice-président. 

Maintenant reconnue comme une entreprise phare sur le marché québécois de l’éclairage et du matériel électrique, l’entreprise peut se targuer de pouvoir offrir des prix compétitifs face à ses concurrents. 

« On est fiers d’être perçus comme des jeunes David qui s’opposent aux Goliath de ce monde. De plus, même dans un marché dominé par des joueurs internationaux, l’entreprise est demeurée 100 % québécoise. Dans notre cas, être une entreprise indépendante d’ici reste notre plus grand avantage : cela nous confère une proximité avec nos clients et nos fournisseurs », précise le président d’Electrimat, Christian Grenier. 

Dynamisés par leur réussite, Mathieu et Christian veulent explorer de nouveaux marchés et étudier différentes avenues de croissance pour les prochaines années. « Nos trois succursales fonctionnent à plein régime. On réalise à quel point notre façon de faire est source de satisfaction. Les consommateurs et les clients nous confirment qu’ils voient un avantage réel à faire des affaires avec nous plutôt qu’avec un gros joueur national », concluent-ils.

image