15 juin 2017
Nouveau centre d’amusement
Maskarade fera la joie des enfants cet automne
Par: Jean-Luc Lorry
Catherine Robillard, propriétaire et gestionnaire du futur centre d’amusement Maskarade.  Photo François Larivière | Le Courrier ©

Catherine Robillard, propriétaire et gestionnaire du futur centre d’amusement Maskarade. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Un centre d’amusement ouvrira ses portes cet automne à Saint-Hyacinthe sur la rue Picard dans le secteur nord de la Ville.

Publicité
Activer le son

Le centre d’amusement Maskarade occupera une superficie d’environ 8 000 pieds carrés dans une bâtisse commerciale dont l’un des segments est occupé par le resto-bar Le White Rabbit.

Cet édifice est la propriété du Groupe Marcil, une société de gestion de Saint-Hyacinthe.

Récemment, le conseil municipal a autorisé l’usage « parc d’amusement intérieur » dans la zone commerciale visée tout en limitant la superficie de plancher à 1000 mètres carrés (10 764 pieds carrés).

« Maskarade s’adressera aux enfants âgés de 0 à 12 ans. Mon objectif est de favoriser le lien parents-enfants par le jeu et l’amusement », indique en entrevue au COURRIER, Catherine Robillard, fondatrice du futur centre d’amusement.

Pour concrétiser son projet, Mme Robillard s’est inspirée du centre d’amusement Machin Chouette à Saint-Jean-sur-Richelieu.

Cette femme d’affaires prévoit installer un imposant module qui pourra être accessible aux parents ainsi qu’une zone de jeu adaptée aux plus petits. 

« Comme le module sera central, il sera plus facile aux parents d’y retrouver leurs enfants », mentionne Catherine Robillard.

En plus de profiter d’un comptoir de produits santé, les familles pourront apporter sur place de la nourriture. Le prix d’entrée au centre d’amusement Maskarade inclura tous les services, dont des ateliers-conférences.

« J’ai travaillé un an et demi sur ce projet. La clé était de trouver le bon local », précise Mme Robillard qui se lance dans une nouvelle aventure professionnelle.

Celle-ci a travaillé plusieurs années dans le domaine vétérinaire à Saint-Hyacinthe. 

Pour son projet d’entreprise, Catherine Robillard s’était démarquée en avril au défi OSEntreprendre, un concours destiné aux nouveaux entrepreneurs, dans la catégorie Services aux Individus. Elle avait aussi obtenu le prix Coup de cœur qui était accompagné d’une bourse de 500 $.

image