26 février 2015
Diffusion du conseil municipal
Maskatel devra s’entendre avec TVCogeco
Par: Jean-Luc Lorry
La Ville de Saint-Hyacinthe est propriétaire de l’ensemble des caméras fixes haute définition installées dans la salle du conseil municipal. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

La Ville de Saint-Hyacinthe est propriétaire de l’ensemble des caméras fixes haute définition installées dans la salle du conseil municipal. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

La Ville de Saint-Hyacinthe estime que Maskatel devra s’entendre avec la station de télévision locale de TVCogeco pour diffuser sur son futur canal communautaire les séances publiques du conseil municipal en raison d’une convention signée entre la municipalité et TVCogeco.

Publicité
Activer le son

Cette entente, dont LE COURRIER a obtenu copie, fut adoptée en mars 2014 pour une durée de quatre ans et accorde à TV Cogeco « les droits exclusifs de télédiffusion en direct et en rediffusion des séances publiques et des événements municipaux ».

Parmi les obligations de la Ville envers TVCogeco, la municipalité a acquis l’ensemble des caméras mobiles fixes installées dans la salle du conseil et assume l’entretien et la maintenance de cet équipement.

« Cette entente a été signée dans un contexte où il n’y avait pas d’autres joueurs à Saint-Hyacinthe dans le secteur de la télévision communautaire. Cet accord est lié aux investissements importants réalisés par Cogeco pour moderniser les équipements installés en régie. Ceux-ci étaient nécessaires pour la diffusion et la webdiffusion des séances en haute définition », précise Brigitte Massé, directrice des communications à la Ville de Saint-Hyacinthe.

« Dans ce dossier, la Ville n’est pas en mode interdiction. Nous permettrons à Maskatel de s’installer à la table des médias et de filmer des portions des séances. Nous invitons ces deux entreprises à amorcer des discussions pour identifier des pistes de solution et réussir à s’entendre », poursuit-elle.

Le 1er mars, le Groupe Maskatel lancera son canal communautaire Zone TV sur lequel l’entreprise souhaite diffuser les assemblées publiques du conseil.

Le 27 janvier, des responsables du Groupe Maskatel avaient fait part de leur objectif aux autorités municipales lors d’une rencontre à laquelle assistaient le maire Claude Corbeil, la directrice générale adjointe, Chantal Frigon et la directrice des communications, Brigitte Massé.

« On nous a dit que nous avions accès à la salle du conseil pour y réaliser des entrevues avec des élus. En raison de l’entente d’exclusivité entre la Ville de Saint-Hyacinthe et TVCogeco, nous ne sommes pas autorisés à filmer la séance du conseil en tout ou en partie », déplore Céline Laporte, vice-présidente des ventes, du marketing et du développement de produits chez Maskatel.

Mme Laporte nous a confirmé la présence de Jean-Sébastien Di Fruschia, responsable de la programmation de Zone TV, à la prochaine assemblée du conseil.

Interrogé sur le dossier, le directeur régional de TVCogeco, Robert Desfonds a préféré tendre le micro à sa haute direction montréalaise.

« Nous avons signé une entente privée avec la Ville de Saint-Hyacinthe qui est valide jusqu’en 2018. Nous ne répondrons pas à la question, à savoir, si une entente serait possible entre nos deux entreprises (TV Cogeco et le Groupe Maskatel) pour se partager la retransmission du conseil municipal », a répondu Patricia Archambault, porte-parole de Cogeco Câble Canada.

Conseil de Sherbrooke

À titre comparatif, les assemblées publiques du conseil municipal de Sherbrooke sont rediffusées sur les ondes de TVCogeco et sur celles de MAtv, propriété de l’entreprise concurrente Vidéotron.

« La Ville de Sherbrooke capte avec son propre matériel les séances du conseil et fournit un montage de 60 minutes aux deux diffuseurs. Ce temps d’antenne est gratuit », explique Louis Gosselin, chargé des communications et des relations publiques à la Ville de Sherbrooke.

image