19 février 2015
Télécommunications
Maskatel vise le marché régional au Québec
Par: Jean-Luc Lorry
Jacques Taillefer, président-directeur général du Groupe Maskatel. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Jacques Taillefer, président-directeur général du Groupe Maskatel. Photo François Larivière | Le Courrier ©

La compagnie de télécommunication Maskatel, dont le siège social est situé à Saint-Hyacinthe, passe à la vitesse supérieure. Pour permettre un développement de ses activités à l’échelle du Québec, l’entreprise vient de signer une entente de regroupement avec Télécommunications Xittel basée à Trois-Rivières, a appris LE COURRIER.

Publicité
Activer le son

Télécommunications Xittel se spécialise principalement dans l’implantation et la gestion de réseaux de fibre optique permettant d’offrir des services utilisant la haute vitesse.

« Notre objectif est de devenir le chef de file au Québec des télécommunications dans les marchés régionaux », a indiqué hier en entrevue au COURRIER, Jacques Taillefer, président-directeur général du Groupe Maskatel.

Pour pouvoir officialiser la transaction, ce regroupement doit préalablement être approuvé par le Bureau de la concurrence.

En bout de ligne, la nouvelle entité regroupera 200 employés. « Nous allons élargir notre base de clients et notre territoire. Bientôt, nous serons présents de Gatineau à Charlevoix en passant par Natashquan », précise avec enthousiasme Jacques Taillefer.

Actuellement, le Groupe Maskatel est présent sur les territoires de Saint-Hyacinthe, Sainte-Rosalie, Drummondville ainsi que les municipalités de Notre-Dame-Du-Bon-Conseil, Sainte-Brigitte, Sainte-Perpétue et Sainte-Séraphine.

Cette annonce a été faite hier matin à l’ensemble des employés du Groupe Maskatel.

La future entité se frottera à des entreprises de la stature de Bell, Cogeco ou Videotron.

En plus du Groupe Maskatel et deTélécommunications Xittel, le fonds d’investissement de la CSN, Fondaction, fait partie des actionnaires de la nouvelle structure.

Jacques Taillefer sera président du regroupement. Dans ses fonctions, il sera assisté de l’actuel président de Télécommunications Xittel, Robert Proulx, qui agira à titre de vice-président exécutif aux développements des affaires.

« M. Proulx est une personne très connue auprès des MRC et à l’échelle du Québec », souligne M. Taillefer.

À la suite de difficultés financières, les propriétaires maskoutains de Maskatel avaient vendu leurs parts en mai 2013 à Birch Hill Equity Partners, un fonds privé torontois.

Depuis cette acquisition, la direction du Groupe Maskatel assure qu’environ 40 M$ ont été injectés dans le développement de l’entreprise qui passe entre autres par l’expansion du réseau de fibre optique.

image