2 août 2018
Matt Lang : suivre son instinct
Par: Maxime Prévost Durand
Matt Lang présentera ses chansons au style country américain ce soir à l’Expo agricole. Photo Courtoisie

Matt Lang présentera ses chansons au style country américain ce soir à l’Expo agricole. Photo Courtoisie

Le chanteur Matt Lang a toujours eu un amour profond pour le country américain. Cette musique l’a bercé dès son plus jeune âge et fait littéralement partie de lui. Après un premier album folk en français sous son vrai nom, Mathieu Langevin, l’ancien participant de La Voix a suivi son instinct et s’est rendu à Nashville, véritable berceau de la musique country, où il y a trouvé un nouveau son, voire une nouvelle identité.

Ce n’est pas pour rien qu’il a choisi de changer son nom d’artiste pour Matt Lang. Son prochain album, qui doit paraître cet automne, sera entièrement en anglais. « Je suis Québécois et j’en suis fier, je suis content de parler français, mais je trouve que le country américain met encore plus en valeur mon type de voix », soutient-il en entrevue au COURRIER.

Cette transition vers l’anglais a été toute naturelle puisqu’il a toujours été entouré par cette musique. Son voyage à Nashville est simplement venu confirmer que c’était la bonne chose à faire. « C’est important de faire les choses avec son cœur. Quand on aime ce qu’on fait et qu’on y croit, ça fonctionne. »

Pour son premier album en tant que Matt Lang, le chanteur de Maniwaki pourra compter sur de nombreux collaborateurs de renom. Parmi ceux-ci, Danick Dupelle, membre du groupe Emerson Drive, assurera la réalisation du disque. Des musiciens qui ont joué avec Tom Petty, Neil Young, Keith Urban et Luke Bryan ont également apposé leur touche sur les pièces qu’on y retrouvera.

Un premier extrait a été lancé au printemps, « Love Me Some You », et déjà les réactions ont été plus que positives. « Il y a eu une énorme différence. Le buzz a été beaucoup plus gros qu’en français. Ça va beaucoup plus vite que je pensais, lance-t-il. Je pense qu’il y a vraiment une place pour le country américain au Québec. Souvent les gens vont associer le country à la musique western, mais ce n’est pas du tout la même chose. Jusqu’à maintenant, les gens viennent aux shows en grand nombre et on voit beaucoup de jeunes dans la foule. »

Il y a un peu plus d’un mois, il participait d’ailleurs à l’un des plus gros festivals de musique country au Québec, le Festival country de Lotbinière, en première partie de Brett Kissel, l’artiste canadien le plus en vue dans ce style de musique. « C’était un peu comme un cadeau pour nous [de participer à ce spectacle], ça a été un beau push. » Près de 4 000 personnes étaient présentes pour l’occasion.

Ce soir, c’est à l’Expo agricole de Saint-Hyacinthe qu’il se produira, sur la scène de l’Expo Bar Lassonde. Il y donnera un avant-goût de son nouvel album, en plus de reprendre des succès de Johnny Cash et Keith Urban notamment. 

image