28 mai 2015
Merci la vie!
Par: Le Courrier
Publicité
Activer le son

Aujourd’hui, je fête mes 75 ans. Cette année, ma femme et moi fêtons notre 50e anniversaire de mariage et, comble de réjouissance, ma boutique Pour une 2e vie fête sa 5e année. Tous ces anniversaires sont reliés par mon expérience de vie et, pour mon anniversaire, je vous offre le cadeau de mon histoire pour vous remercier d’être en vie.

En 2009, on m’apprenait que j’avais un cancer de l’estomac. Très peu de gens peuvent vaincre cette maladie, mais je suis un privilégié de la vie. Le système de santé m’a donné une chance d’essayer un traitement expérimental. Contre toute espérance, j’ai survécu à ce cancer et comme je me sens reconnaissant envers ce cadeau que m’accorde l’existence, je tiens à redonner à la société un peu de ce que j’ai reçu.

La boutique Pour une 2e vie signifie beaucoup. Pour moi, une deuxième vie, c’est ce que j’ai reçu lorsque j’ai remporté cette victoire contre le cancer. Le concept de la boutique est de redonner une deuxième vie aux objets que les gens me donnent en les recyclant et les revendant. Les profits que la boutique génère, je les redonne à deux fondations, soit à la Fondation de l’hôpital Honoré-Mercier de Saint-Hyacinthe et à la fondation de l’hôpital Maisonneuve-Rosemont de Montréal. Avec ces dons, j’espère redonner une deuxième vie à quelqu’un d’autre comme « passer au suivant ».

J’ai choisi ces deux fondations, car mon cancer a été découvert par un médecin de l’hôpital Honoré-Mercier de Saint-Hyacinthe où j’ai été suivi pendant trois mois. Étant donné la rareté de mon cancer et l’absence de médicaments pour celui-ci, les médecins m’ont transféré à l’hôpital Maisonneuve-Rosemont de Montréal, car ils sont affiliés avec l’Université de Montréal. Ces derniers m’ont proposé un traitement expérimental qui répondait bien à la sorte de cancer que j’avais. Après les dix mois d’essai du médicament, on a pu m’opérer et, aujourd’hui, je peux dire que je n’ai plus aucune trace du cancer.

Pour remercier les deux hôpitaux, j’ai ouvert la boutique Pour une 2e vie. Je suis heureux d’avoir financé la boutique qui, maintenant, s’autofinance grâce aux dons des gens. Tous les articles dans ma boutique sont des dons et les profits servent aux fondations qui me tiennent à coeur.

Depuis mon opération, je ne prends aucun médicament, car mon estomac est redevenu comme avant. Je mange de façon régulière et je n’ai pas de régime à suivre. Non seulement je dois remercier mes médecins, mais je dois aussi souligner l’énorme travail de mes bénévoles qui ont ma mission à coeur et qui croient que le partage est la base d’une 2e vie.

Si vous voulez faire un don, vous pouvez visiter le site fondationhmr.ca . Avec toutes les coupures que subissent les hôpitaux dernièrement, les fondations jouent un rôle très important pour le financement de la recherche et l’achat d’équipements. Je vous suggère fortement d’ouvir votre coeur et de faire un don, peu importe le montant. Au nom des deux fondations et de la boutique Pour une 2e vie, je vous remercie grandement.

Après avoir vu le nombre de gens qui m’ont souhaité un bon anniversaire, je suis très reconnaissant pour tous les témoignages d’amitié que vous m’avez partagés en cette journée.

En terminant, la boutique Pour une 2evie est à la recherche de personnes intéressées à offrir bénévolement de leur temps pour nous aider. Vous pouvez appeler au 450 281-0919 ou simplement passer à la boutique qui est située au 949-C, rue Bernard-Pilon à Beloeil et demander Nicola Fraraccio.

Nous vous invitons également à vous joindre à nous pour souhaiter à notre précieuse bénévole Denise Martel de trouver courage et force en ces moments difficiles. Soyez assurée que vous serez constamment dans nos pensées jusqu’au jour où vous reviendrez ensoleiller la boutique de votre sourire.

image