18 octobre 2012
Mes engagements envers la ville et la circonscription de Saint-Hyacinthe sont clairs
Par: Le Courrier

Le mardi 9 octobre, c’est avec plaisir que j’ai rencontré les membres du conseil municipal de Saint-Hyacinthe, à la demande du maire Claude Bernier, afin que l’on me fasse part des dossiers à prendre en charge et à défendre auprès du gouvernement du Québec. Après avoir écouté les conseillères et conseillers, j’ai fourni les informations dont je disposais à ce moment et je me suis engagé à faire le suivi nécessaire pour les autres.

Publicité
Activer le son

Le mardi 9 octobre, c’est avec plaisir que j’ai rencontré les membres du conseil municipal de Saint-Hyacinthe, à la demande du maire Claude Bernier, afin que l’on me fasse part des dossiers à prendre en charge et à défendre auprès du gouvernement du Québec. Après avoir écouté les conseillères et conseillers, j’ai fourni les informations dont je disposais à ce moment et je me suis engagé à faire le suivi nécessaire pour les autres.

J’ai par la même occasion réitéré mon intérêt et mon soutien total au développement de la Ville de Saint-Hyacinthe. J’ai même fourni des informations au sujet d’un programme PIQM en vertu duquel la Ville de Saint-Hyacinthe pourrait se qualifier pour une aide financière dans le dossier du pont à étagement du boulevard Casavant Ouest. Après avoir discuté avec le personnel de la direction des infrastructures stratégiques du MAMROT, il faudra que la demande de la ville, si c’est le cas, fasse la démonstration de l’apport économique d’un tel projet pour la région maskoutaine. Je dénote de la part du conseiller municipal David Bousquet beaucoup de désinformation, si on en juge par un article paru la semaine dernière à la suite d’une entrevue qu’il a accordée au Courrier de Saint-Hyacinthe. Je crois que M. Bousquet est sûrement le seul parmi les élus présents à considérer que je n’étais pas clair dans ma volonté de soutenir la Ville de Saint-Hyacinthe dans ses différents dossiers, et à les défendre dans les ministères concernés, selon les priorités de Saint-Hyacinthe. Par ailleurs, M. Bousquet aurait affirmé qu’il y a « un balancier entre les investissements en infrastructures et ceux dans les programmes sociaux ». Permettez-moi de préciser que si le Parti libéral fait sienne cette façon de voir les choses, ce n’est vraiment pas le cas pour ma formation politique et le gouvernement de Mme Marois. Le développement économique et l’équité fiscale sont deux volets de l’économie que nous menons avec autant d’énergie que de conviction. Lorsque vous mentionnez que c’est une réponse de fonctionnaire que la Ville a reçue pour le pont à étagement de la rue Casavant Ouest, laissez-moi vous dire que les ministres suivants, MM. MacMillan, Moreau et Lessard m’ont donné la même réponse. J’ai trop de respect pour les fonctionnaires pour mettre tout le blâme sur eux. Sachez aussi qu’un gouvernement du Parti québécois respectera les exigences et les critères des programmes de subventions en fonction des priorités et non en fonction de l’épaisseur du portefeuille du demandeur, du lobbyiste au dossier ou de toute autre forme de patronage. Enfin, je me demande à quel titre M. Bousquet a fait cette entrevue avec Le Courrier de Saint-Hyacinthe. Est-ce comme président du Parti libéral de Saint-Hyacinthe, comme futur candidat à la mairie, comme conseiller municipal ou comme porte-parole du comité consultatif d’urbanisme? En ce qui me concerne, ce n’est certes pas à titre d’élu municipal que M. Bousquet a fait cette entrevue, car mes rencontres avec les élus municipaux de la ville de Saint-Hyacinthe ne se sont pas passées comme il les a décrites. J’ose espérer que lorsque je rencontrerai à nouveau le conseil municipal, je n’aurai pas à répondre, à chaque fois, aux prises de positions partisanes de M. Bousquet, qui déforment la réalité. Est-ce fait dans le but de promouvoir sa candidature à la mairie à la prochaine élection municipale? Si c’est le cas, je peux affirmer que je n’accepterai jamais ce genre de manoeuvre politique de qui que ce soit. Dans l’intérêt des citoyennes et citoyens de Saint-Hyacinthe, il est de loin préférable que tous les élus se concertent au lieu de se diviser. Merci de votre attention.

Émilien Pelletier Député de Saint-Hyacinthe -30-

image