20 novembre 2014
Mesures exceptionnelles?
Par: Martin Bourassa
Publicité
Activer le son

Et le maire de confirmer du même souffle l’imposition de « mesures exceptionnelles », dont le gel des salaires des employés et des élus pour la prochaine année, de même que le gel des contributions municipales aux organismes partenaires (SDS, Bureau de tourisme, Centre aquatique, CDC, etc). Hâte de voir la réaction des employés municipaux déjà échaudés par le remue-ménage des régimes de retraite.

Ces annonces ne sont pas très impressionnantes et sont même à la limite malhonnêtes si vous voulez savoir le fond de ma pensée. J’en ai tout particulièrement contre le fait de qualifier ces mesures « d’exceptionnelles ».

Ce faisant, on laisse sous-entendre que cet effort de guerre sera de courte durée et que ça ira beaucoup mieux l’an prochain. On envoie le message qu’après un an à se serrer la ceinture, les employés et les organismes pourront espérer mieux en 2016. Ha oui?

Est-ce à dire que les frais de la SQ et d’électricité n’iront pas en augmentant et que la Ville n’aura plus à payer la location des heures de glace chez Isatis? A-t-on l’assurance que le régime de retraite des employés sortira enfin de sa torpeur?

En bon français, disons que j’avais « callé la shot ».

En édito pas plus tard que la semaine dernière, j’écrivais ceci : « À moins que les élus ne réussissent un improbable tour de force, nous voyons mal comment ils parviendront à boucler le prochain budget sans refiler aux Maskoutains une hausse de taxes. À moins que les élus nous surprennent en sortant la hache, ce qui serait surprenant. Ils sont bien meilleurs pour sortir le cash, les pelles et les ciseaux que pour manier la tronçonneuse et imposer un régime sec. »

Lundi soir, le maire Claude Corbeil a fait lecture de son rapport sur la situation financière de la Ville de Saint-Hyacinthe. Sans détour, il a confirmé que hausse de taxes il y aura en janvier 2015. « Nous ne sommes plus à faire des ajustements à gauche et à droite dans une multitude de postes budgétaires pour ficeler le budget, nous devons plutôt chercher à faire autrement et avec moins », a-t-il prévenu.

Et le maire de confirmer du même souffle l’imposition de « mesures exceptionnelles », dont le gel des salaires des employés et des élus pour la prochaine année, de même que le gel des contributions municipales aux organismes partenaires (SDS, Bureau de tourisme, Centre aquatique, CDC, etc). Hâte de voir la réaction des employés municipaux déjà échaudés par le remue-ménage des régimes de retraite.

image