14 août 2014
Boxe
Michael Gadbois affrontera un Italien à Expo Québec
Par: Maxime Prévost Durand
Michael Gadbois sera confronté à Raffaele Laezza le 16 août au Pavillon de la Jeunesse. Photo Paul Doumit | EOTTM

Michael Gadbois sera confronté à Raffaele Laezza le 16 août au Pavillon de la Jeunesse. Photo Paul Doumit | EOTTM

Eye of the Tiger présentera un gala pro-am dans le cadre de l’Expo Québec, le samedi 16 août au Pavillon de la Jeunesse. Michael Gadbois fera partie de la carte de cinq combats professionnels, qui mettra aussi en vedette les frères Mian et Ayaz Hussain, Steven Butler et Schiller Hippolyte. Le Maskoutain a rendez-vous avec l’Italien Raffaele Laezza.

Le dernier combat de Laezza, un petit boxeur de 5 pi 5 po, remonte à plus d’un an, alors qu’il avait perdu face à Steven Wilcox dans un combat disputé en Ontario. L’Italien possède une fiche de 4 victoires, 3 défaites et 1 nulle.

De son côté, Gadbois, qui mesure 5 pi 7 po, a signé en mai sa 11e victoire en 13 combats – il compte deux combats nuls à sa fiche – face à Jacek Wylezol. Une victoire qui a permis à l’athlète de 27 ans de refaire le plein de confiance.

« Ça me prenait une victoire convaincante, je n’avais pas connu mes meilleurs combats lors des trois précédents, rappelle-t-il. Je devais rebondir et prouver que j’ai ma place au sein d’Eye of the Tiger. [Mon combat contre Wylezol] a été mon meilleur combat chez les professionnels. La confiance a été renouvelée. Même si ça ne s’est pas terminé avec un K.O., je ne lui ai pas laissé beaucoup d’espace. »

La dernière fois que Gadbois a passé le K.O. à un adversaire, c’était en 2012. La victime avait été Dave Aucoin. « Je ne m’en fais pas vraiment avec ça. Lorsqu’on regarde ma feuille de route, il n’y a pas vraiment d’adversaire que j’aurais dû knocker en théorie, soutient-il. Je n’ai pas eu d’adversaires faciles. C’est dur d’arriver et de le surclasser. Je n’ai pas la force de frappe d’un David Lemieux non plus. Mais je ne suis pas inquiet que je repasserai le K.O. à un gars. Je crois que le fait de travailler en musculation, d’arriver plus prêt au combat, ça pourra m’aider. »

Le Maskoutain voudra arriver avec la même énergie qu’à son dernier combat, où il avait connu l’un des meilleurs premier round de sa carrière professionnelle. Il avait gardé le rythme durant les huit rounds du combat, gardant Jacek Wylezol dans les câbles la majeure partie du temps.

La dernière fois que Michael Gadbois est monté dans un ring à Québec, en juin 2013, il y a subi son premier verdict nul chez les professionnels, face à Maurycy Gojko. « Ce n’était pas ma meilleure performance, reconnaît le pugiliste. Je l’ai encore un peu dans la tête, mais j’ai changé beaucoup de choses depuis, dont mes entraînements. Je suis rendu encore plus un athlète professionnel que je ne l’étais l’été dernier. »

Le choc Gadbois-Laezza est fixé à un poids de 138 lb et une durée de huit rounds. Il s’agira d’un second combat de huit rounds pour les deux boxeurs, qui en comptent chacun un à leur fiche.

image