4 août 2011
Michael Gadbois combattra à Montréal
Par: Maxime Desroches
Michael Gadbois disputera un troisième combat professionnel, demain, à Montréal.

Michael Gadbois disputera un troisième combat professionnel, demain, à Montréal.

Après avoir attendu une offre de combat dans les deux derniers mois, le Maskoutain Michael Gadbois enfilera à nouveau les gants dans le cadre d’un gala de boxe présenté demain, au Chapiteau Maisonneuve, à Montréal

En prélude au combat du Montréalais Arash Usmanee (14-0, 7 K.O.), le pugiliste de 24 ans (2-0, 1 K.O.) se mesurera à Dave Aucoin (1-2, 1 K.O.), un Ontarien de 31 ans qui s’était incliné en 2009 contre le premier adversaire de Gadbois, James Carpio. Ce duel devrait être disputé à 140 lbs.

S’il n’en connaît que très peu au sujet de son adversaire, Gadbois anticipe néanmoins un combat plus exigeant que le dernier qu’il a livré, en mai, à Lévis. Il n’avait alors mis que 32 secondes à se débarrasser de son adversaire Dave McQuaker, qui ne faisait visiblement pas le poids.

« En deux combats, je n’ai pas passé beaucoup de temps dans le ring depuis mes débuts chez les pros, mais j’estime tout de même que mon adaptation va bon train. Les gants plus petits et l’absence de casque ne posent pas un problème. Dans mes années chez les amateurs, on disait déjà que je pratiquais un style bagarreur qui convient mieux à la boxe professionnelle », a-t-il raconté.Gadbois souhaite ardemment convaincre l’un des deux principaux promoteurs de boxe québécois (Interbox et Groupe Yvon Michel) que son excellent dossier de boxeur amateur n’était pas le fruit du hasard.« Mon objectif est de leur montrer que je progresse bien et que j’ai un beau potentiel. Avec une autre victoire, j’espère mériter une chance de performer dans l’un des galas Rapides et dangereux du Groupe Yvon Michel, dont le prochain est en septembre. »Gadbois est d’avis que le fait qu’il soit Maskoutain ne peut pas lui nuire à cet égard. « Tant du côté d’Interbox que de GYM, il y a un haut décideur originaire de Saint-Hyacinthe. Mon souhait est qu’ils pensent à donner une chance à un p’tit gars de chez nous. »Le directeur du recrutement pour GYM, Bernard Barré, estime que Gadbois est sur la bonne voie. « Michael s’est montré ambitieux. Il a pris un risque en faisant le saut chez les professionnels au détriment d’une place potentielle au sein de l’équipe olympique canadienne. À date, cette décision semble avoir rapporté. Nous allons certainement garder un oeil sur lui et surveiller de près ses progrès dans les prochains mois. »

image