8 novembre 2012
Michael Gadbois sans complexe au Centre Bell
Par: Maxime Prévost Durand
Michael Gadbois a remporté son premier combat sur le ring du Centre Bell contre Pedro Navarrete par décision majoritaire des juges.

Michael Gadbois a remporté son premier combat sur le ring du Centre Bell contre Pedro Navarrete par décision majoritaire des juges.

Le boxeur maskoutain Michael Gadbois s’est vu offrir l’opportunité de combattre dans le ring du Centre Bell pour la première fois en carrière le 3 novembre dans le gala d’Interbox. Il n’a pas raté pareille occasion pour en mettre plein la vue et a vaincu Pedro Navarrete par décision majoritaire des juges.

1141sp5s-boxe-gadbois

Navarette présentait une fiche de 28-16-3 chez les professionnels avant le combat. Le Maskoutain, avec une fiche de 7-0-0, ne s’est toutefois pas laissé intimider par l’expérience du Mexicain.

« J’ai fait une bonne carrière chez les amateurs, avec beaucoup de combats. Ça enlève une certaine pression pour la transition chez les pros. Je me suis aussi entraîné beaucoup avec Antonin Décarie. J’étais bien préparé », a confié Michael Gadbois en entrevue au COURRIER mardi.Il a d’ailleurs commencé le combat de quatre rounds en force. Les deux premiers rounds ont été l’affaire du jeune homme de 26 ans. « Il a suivi le plan de match, il contrôlait bien le combat. Il a présenté une bonne défensive dans ces rounds », a commenté son entraîneur, Marc Seyer.Au deuxième round, une solide gauche de Gadbois sur Navarrete lui a donné un avantage considérable sur son adversaire. « Je savais que je lui avais fait mal et à ce moment-là, dans ma tête, je pensais lui passer le K.O. au prochain round », a raconté Gadbois.Sauf que Navarrete est revenu plus fort au troisième round. « Michael a un peu paniqué, il s’est fait prendre dans le jeu de Navarrete », affirme Marc Seyer. Après ce round, totalement à l’avantage du Mexicain, l’entraîneur a « parlé dans le casque » à son boxeur.Gadbois a bien commencé le dernier round et a ainsi réussi à avoir le dessus sur son adversaire. Deux des trois juges ont remis des cartes de 39-37, alors que le troisième a vu un match nul et a remis une carte de 38-38. « Avec une performance comme celle-là, à son 8e combat professionnel en carrière et un adversaire d’expérience comme Navarrete, c’est de bon augure », souligne Marc Seyer.Ce combat a été le premier du gala, avec en tête d’affiche Lucian Bute contre Denis Grachev. « Habituellement, il n’y a pas beaucoup de monde pour le premier combat d’un gala, mais samedi il y avait beaucoup de spectateurs et de l’ambiance. Quand il y a 3 000 personnes qui crient ton nom, c’est spécial », lance-t-il.Les amateurs ont apprécié le spectacle proposé par Michael Gabdois, tout comme les gens d’Interbox. Ils l’ont d’ailleurs invité à participer à leur prochain gala au mois de mars. « Ce combat risque d’être d’une durée de six rounds cette fois, indique le principal intéressé. On ne sait pas encore si ce sera à Montréal au Centre Bell ou à Québec au Colisée Pepsi. »D’ici là, des discussions pour que le Maskoutain apparaisse dans un gala présenté à Chicoutimi sont en cours. Il se retrouverait dans la même carte que le Saguenéen Francy Ntetu, également présent dans la sous-carte du gala de Bute le 3 novembre. Gadbois envisage de se battre à cinq reprises en 2013.

image