16 avril 2015
Investiture du Bloc québécois
Michel Filion désigné candidat
Par: Jean-Luc Lorry
Le candidat du Bloc québécois dans Saint-Hyacinthe-Bagot, Michel Filion (à droite) savoure sa victoire en compagnie de son chef, Mario Beaulieu. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Le candidat du Bloc québécois dans Saint-Hyacinthe-Bagot, Michel Filion (à droite) savoure sa victoire en compagnie de son chef, Mario Beaulieu. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Seul en lice à briguer l’investiture du Bloc québécois dans la circonscription de Saint-Hyacinthe-Bagot, Michel Filion vient d’être désigné candidat de cette formation politique aux prochaines élections fédérales.

« Je suis honoré de la confiance qui m’a été accordée par les membres du Parti », a indiqué Michel Filion, en entrevue au COURRIER.

Ce consultant en gestion publique avait annoncé en octobre 2013 vouloir faire le saut en politique fédérale.

Lors de l’assemblée d’investiture qui a rassemblé 150 personnes, Michel Filion a pu compter sur l’appui et la présence de son chef Mario Beaulieu, mais aussi de Léandre Dion et d’Émilien Pelletier. Le nouveau représentant local du Bloc québécois s’attend à obtenir un solide soutien de la part de ces deux anciens députés du Parti québécois (PQ) dans le comté.

Rappelons que M. Filion fût l’attaché politique de Léandre Dion de 1998 à 2001 avant d’être recruté par Pauline Marois pour occuper un poste similaire auprès de celle qui exerçait alors les fonctions de ministre des Finances.

« Pendant la campagne, je vais pouvoir compter sur l’appui de sous-familles politiques que sont le PQ, Option nationale et Québec solidaire », se félicite M. Filion. Celui-ci estime disposer de sérieux atouts dans son jeu pour l’emporter en octobre.

Le candidat du Bloc québécois se frottera à Brigitte Sansoucy (NPD), à René Vincelette (Parti libéral) et à un candidat ou une candidate du Parti conservateur, dont l’identité, n’a pas encore été dévoilée.

« Brigitte et René sont deux excellents candidats. Selon moi, les quatre partis politiques démarreront la course nez à nez à Saint-Hyacinthe. »

Michel Filion considère qu’un député doit exercer un rôle social et économique dans la circonscription qu’il représente.

« Quand je pense à la pauvreté dans le comté et à la difficulté des entrepreneurs à trouver du financement et des marchés pour leurs produits, j’ai l’impression que c’est une grande famille qui souffre », mentionne Michel Filion.

Désistement de Thi Lac

Finalement, une course à l’investiture n’a pas eu lieu entre Michel Filion et l’ex-députée bloquiste Ève-Mary Thaï Thi Lac qui avait annoncé dans nos colonnes en août 2013 sa volonté de solliciter un troisième mandat dans le comté.

« L’été dernier, Mme Thi Lac m’avait contacté pour m’annoncer qu’elle se désistait », révèle M. Filion.

Mme Thi Lac avait été élue en 2007 lors d’une élection partielle et réélue lors des élections générales tenues l’année suivante.

Ève-Mary Thaï Thi Lac occupe aujourd’hui la fonction d’agente de développement local à la municipalité de Massueville.

image