23 mai 2019
Mini Cooper Countryman John Cooper Works : oui, oui, un VUS
Par: Marc Bouchard

Photo Mini Canada

Croyez-le ou non, la Mini Cooper Countryman est considérée comme un véhicule utilitaire sport. Un petit et très compact utilitaire sport, mais un utilitaire sport quand même! Mais parce qu’elle s’appelle Mini, elle se distingue par son plaisir de conduite. Et parce qu’elle ajoute la notion de John Cooper Works, elle additionne des éléments esthétiques et mécaniques qui la rendent encore plus puissante.

publicité

Sous le capot, un moteur qui déclenche 228 chevaux à la moindre sollicitation. Avec un poids inférieur à 1700 kilos, cela permet des accélérations vives et des déplacements musclés. Le tout accompagné d’une sonorité remarquable, surtout quand on active le mode sport de l’engin.

Le bémol, c’est évidemment la taille. Une Mini étant une Mini, elle se définit d’abord par une dimension réduite. Heureusement, la version Countryman ayant compris qu’elle avait un rôle de petit utilitaire, elle ajoute un peu d’espace et rivalise du même souffle avec les compétiteurs de même catégorie. En fait, si vous recherchez quelque chose de plus divertissant, ou peut-être une Mini plus polyvalente (j’ai fait essayer la Countryman à un ami qui possède déjà une Mini traditionnelle, et il n’en revenait pas de la différence de dimensions) – une voiture pouvant accueillir quatre personnes dans un confort relatif, avec autre chose qu’un espace de chargement de la taille d’une boîte à soulier -, la Countryman devrait figurer sur votre liste.

Cette Countryman mérite quand même l’appellation de véhicule familial par rapport à son prédécesseur. Avec plus de longueur et d’empattement, il y a de la place légitime pour deux personnes à l’arrière.

Mieux encore, parce qu’on fait appel à un quatre cylindres turbo bien équilibré, capable de ramener son couple dès 1450 tours-minute, on se retrouve avec des départs vifs et des accélérations surprenantes. Ajoutez à cela la configuration du mode de conduite qui permet de passer du mode Eco au mode Confort pour en apprécier la randonnée. Puis, il y a le mode sport qui non seulement augmente le son, mais fait littéralement pétarader l’échappement à chaque rétrogradation. On se croirait presque dans une voiture de course… un peu plus civilisée quand même!

Et ô bonheur, comme toutes les Mini de ce monde, la Countryman affiche une tenue de route indéniablement exemplaire. Ses roues placées aux extrémités, son centre de gravité abaissé et sa largeur quasi disproportionnée avec sa taille permettent à la voiture de coller à la route et d’enfiler les virages avec une aisance intéressante.

Il faut cependant se méfier : la petite voiture demande un peu d’huile de bras à vitesse réduite, la direction donnant la sensation de vouloir résister à nos efforts. Aussitôt qu’elle devient plus véloce cependant, elle procure sensation et précision. On ressent cependant parfois un peu trop les hasards de la route, mais c’est un compromis indispensable à la conduite.

Dans l’habitacle

Étrangement, le plus important défaut de la voiture se retrouve dans l’habitacle. Depuis le retour de la Mini, dans toutes ses formes, on a apprécié le tableau de bord de type avion, avec ses immenses cadrans ronds et ses boutons en forme de levier. Toutefois, avec le temps, le design vieillit et les amateurs commencent à s’en lasser un peu. Un petit rafraîchissement ne ferait pas de mal.

Certains éléments sont quand même dignes de mention. Prenons le pourtour du cadran principal logé au centre de la planche de bord. Le cadran lui-même présente la plupart des informations habituelles sur le confort et le divertissement, mais c’est l’anneau lumineux qui l’entoure qui le distingue, passant temporairement d’une couleur à l’autre selon le mode de conduite sélectionné, ou affichant du bleu (froid), blanc (neutre) et rouge (chaud) pour bien illustrer la température choisie. Ingénieux!

Black Edition

Notre version d’essai s’appelait Black Edition, ce qui, vous l’aurez compris, la mettait noire avec des appliques noires. Elle ajoutait également une longue liste d’accessoires, incluant des sièges sport avec rallonge de cuisse, des sièges avant chauffants, un toit ouvrant panoramique, un système audio Harman/Kardon, un écran tactile couleur de 8,8 pouces, une navigation GPS, de nombreux services connectés et bien plus encore. Le contrôle de la distance de stationnement arrière, les phares automatiques, les capteurs de stationnement et une caméra de recul avec directives sont standard.

La Mini Countryman John Cooper Works ne plaira pas à tous, mais si vous recherchez une Mini plus pratique et qui conserve sa personnalité, pensez-y!

image