23 octobre 2014
Mises à pied temporaires chez Brookside
Par: Jean-Luc Lorry
La multinationale américaine Hersey a injecté jusqu’à 34 M$ pour agrandir l’usine Brookside de Saint-Hyacinthe dont elle est propriétaire.   Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

La multinationale américaine Hersey a injecté jusqu’à 34 M$ pour agrandir l’usine Brookside de Saint-Hyacinthe dont elle est propriétaire. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Depuis septembre, la direction de l’usine Brookside de Saint-Hyacinthe a procédé à deux vagues de mises à pied temporaires totalisant 40 travailleurs permanents en raison d’une demande inférieure aux prévisions.

Publicité
Activer le son

Le directeur général du site de production maskoutain, Réal Lafleur, a bon espoir de rappeler au travail les employés concernés après la période des fêtes.

« Ce creux saisonnier est dû à un réajustement de notre inventaire. En janvier dernier, nous avions remercié 13 personnes qui avaient toutes été réengagées quatre mois plus tard », indique M. Lafleur, qui se veut rassurant.

« Nous déployons beaucoup d’efforts dans la formation de nos employés. Nous espérons être en mesure de réintégrer rapidement dans l’usine les personnes touchées », ajoute-t-il.

Les temps sont aussi plus difficiles puisque l’entreprise doit composer avec la hausse des prix du sucre et du cacao ce dernier produit étant en constante augmentation depuis un an. Ces deux ingrédients sont essentiels à la fabrication de fruits confits et séchés enrobés de chocolat qui font la réputation de la marque Brookside.

La décision de procéder à ces mises à pied (15 personnes en septembre et 25 en octobre) a incité la direction à reconsidérer la tenue de l’inauguration officielle de l’agrandissement de l’usine.

Depuis l’acquisition en 2012 de Brookside par le géant américain Hershey, le nouveau propriétaire a investi jusqu’à 34 M$.

Aujourd’hui, l’usine Brookside compte 325 employés (incluant les présentes mises à pied) comparativement à une centaine en 2011.

image