27 juin 2019
Mitsubishi Eclipse Cross, meilleur ami de l’homme
Par: Marc Bouchard

Photo Marc Bouchard

Rarement ai-je eu l’occasion de faire sauter mes toutous dans une voiture. D’abord parce qu’ils ne sont pas tout à fait de format portatif (le plus petit pèse 35 kilos) et parce que les transporter dans une voiture exige beaucoup de nettoyage et pas mal de préparation. Quand Mitsubishi m’a proposé de faire une randonnée avec mes compagnons canins au volant du Mitsubishi Eclipse Cross, j’ai donc sauté sur l’occasion.

L’objectif : profiter de l’occasion pour passer un petit week-end avec Chérie… sans oublier les deux bêtes. L’expérience promettait d’être exigeante. D’abord parce que le séjour à l’hôtel des Premières Nations exigeait un peu de préparatifs, mais aussi et surtout parce que transporter les toutous demande aussi quelques adaptations.

Mitsubishi avec hayon

La silhouette du Mitsubishi Eclipse Cross est un peu polarisante. La partie avant et son abondant chrome sont plutôt jolis et reflètent bien l’appartenance à la famille Mitsubishi. La portion arrière et son hayon incliné ne rejoignent pas autant l’approbation générale. En fait, les mauvaises langues ont tendance à dire que cette portion se compare à la défunte Pontiac Aztek, ce qui, dans l’imaginaire général, n’est pas exactement un compliment.

Il faut bien avouer que le hayon plongeant vers l’arrière, entrecoupé d’un aileron limitant la visibilité, n’est pas exactement l’idéal. Mais si on en revient aux chiens… eux ont plutôt adoré. Il faut dire que la grandeur et la hauteur du hayon sont parfaites pour Harvard et Pixelle. Les deux sont d’assez grande taille pour y sauter d’un coup, prenant ainsi place dans environnement que nous avions soigneusement préparé pour eux : coussins, harnais de retenue et quelques gâteries pour passer le temps.

Évidemment, les automobilistes qui nous dépassaient s’interrogeaient un peu sur la présence de deux faces de chien dans la glace arrière, mais eux, à l’intérieur, profitaient de tout le confort possible. D’autant que nous avions, pour l’occasion, abaissé les banquettes arrière, ce qui laissait encore plus de place aux toutous.

Cette configuration a toutefois un défaut : l’espace pour nos bagages (et le sac de voyage des chiens) est plutôt limité, et il a fallu les insérer en insistant un peu sur le plancher de la deuxième rangée. Autre détail : les sièges abaissés en deuxième rangée font relever l’accès considérablement. Les toutous devaient donc effectuer un véritable saut de l’ange pour se retrouver au sol et éprouvaient toutes sortes des difficultés à revenir à l’intérieur par le même chemin.

Sur la route

Le Mitsubishi Eclipse Cross n’est pas exactement le plus vif et dynamique de sa catégorie. Son moteur de 152 chevaux est souple et doux, mais la boîte de vitesse à variation continue n’est pas exactement un modèle du genre, ce qui, en zone urbaine, ne pose aucun problème, mais on ne peut en dire autant lors d’accélérations vives, comme pour les entrées d’autoroute.

En fait, il faut prévoir avec pas mal d’avance les mouvements de dépassement, par exemple, ou les accélérations plus insistantes. Circulant dans les petites rues de Wendake, nous n’avons toutefois jamais ressenti le besoin d’insister davantage.

Le système audio s’est aussi avéré à la hauteur. Même le pavé tactile logé dans la console centrale – et que je trouve éminemment détestable comme conducteur – a trouvé grâce à mes yeux comme passager puisqu’il rend la manipulation assez simple une fois qu’on le maîtrise. Mais bon, c’est d’abord le conducteur qui doit se sentir à l’aise!

Avec les chiens

Arrêt simple pour l’aller, même chose pour le retour, petite randonnée à pied dans le Vieux-Québec où nos chiens sont devenus les coqueluches des touristes qui les prenaient en photo, l’expérience a été agréable.

Il est vrai qu’il a fallu manger dans la chambre à l’hôtel pour s’assurer de maîtriser les jappements et que les décorations en forme de buche ont suscité l’envie de Harvard qui les confondait avec une borne-fontaine (envie que j’ai heureusement réprimée rapidement), mais dans l’ensemble, le confort et le service de l’hôtel ont été impeccables.

Quant au véhicule, il nous a rendu les services attendus. Économique (environ 8,1 l aux 100 km), confortable, de bonne taille pour les toutous, le Mitsubishi Eclipse Cross est le compagnon quasi idéal pour ce genre de randonnée. Il est confortable, doté d’un rouage intégral et pas trop dispendieux.

Ce n’est peut-être pas celui qui procure le plus de frissons de conduite et il présente quelques légers défauts d’assemblage, mais il est définitivement à la hauteur des attentes. Imaginez, même nos chiens en redemandent!

image