21 juillet 2011
Mazda CX-7 2011
Moderne et spacieux
Par: Marc Bouchard

On aime son espace, son look moderne. On apprécie son espace de chargement et on ne s’est pas gêné pour évaluer le confort de roulement, même dans les petites routes de campagne qui entourent Saint-Hyacinthe.

Publicité
Activer le son

Mieux encore, il paraît bien, est attirant, collectionne les bons commentaires et a de nombreux acolytes presque identiques qui se partagent la route. Dans ma liste des véhicules que j’aime bien, le Mazda CX-7 a sa place. C’est un véhicule d’une bonne taille qui mène une joyeuse concurrence aux autres multisegments de ce monde.

Comme dans la majorité des nouveaux modèles sur le marché, les technologies sont de plus en plus au point et trouvent leur place dans bon nombre de nouveaux véhicules. Le CX7 ne fait pas exception. Ainsi, le système de téléphone mains libres Bluetooth, la régulation de vitesse et les commandes audio sont montées sur le volant afin que les mains restent toujours le plus près possible du point de contrôle. La radio satellite est aussi une caractéristique bien appréciée des gens et ceci est, bien sûr, disponible sur la console de navigation en plus de la fonctionnalité MP3. La version d’essai que j’ai conduite ne se contentait pas de sa liste standard d’équipement, mais y ajoutait un groupe d’options appelées « de luxe ». À l’achat, le groupe de luxe vaut la peine d’être considéré puisqu’il ajoute beaucoup d’éléments reliés au confort. D’ordinaire, les sièges ont un bon appui latéral et sont confortables, mais avec l’ajout de ce groupe d’options, moyennant une somme de 2 995 $, le siège conducteur devient soudainement plus intéressant. Le réglage électrique des sièges évolue pour un ajustement à huit directions, on ajoute le support lombaire manuel et les sièges sont chauffants. Le groupe de luxe comporte aussi le toit vitré ainsi que plusieurs éléments gainés de cuir. Le design intérieur de l’ensemble de l’habitacle est bien pensé; il est symétrique et l’écran d’affichage est parfaitement intégré au design du tableau de bord. Il n’y a donc pas d’éléments superflus, ce qui conserve une apparence plus épurée. Du chrome a été ajouté à quelques endroits, notamment sur le volant, sur la console de navigation ainsi que les cadrans et les issues pour la ventilation qui en sont cerclés, ce qui ajoute un petit plus à l’intérieur du CX-7, un look plus élégant et soigné.

2RM vs 4RM

Sous le capot, le CX-7 version GX possède un moteur de 4 cylindres de 2.5 litres, ce qui lui confère une puissance de 161 chevaux et de 161 lb-pi, un moteur efficace, mais que j’ai trouvé légèrement bruyant. La transmission est de type automatique, offrant cinq rapports à mode sport avec surmultiplication. Fidèle à Mazda, le bras de transmission qui doit suivre un labyrinthe pour se rendre du « P » au « D » est toujours présent, ce qui pourrait bien être simplifié.

Pour les amateurs de plein air, de véhicules tout-terrain ou autres petits véhicules, le VUS a une capacité de remorquage de 1 500 lb. Cependant, et c’est là qu’il y a la grande différence avec les autres versions, le GX est le seul à posséder deux roues motrices. Je dois avouer qu’un véhicule de ce genre sans quatre roues motrices me laissait perplexe et m’amusait moins, mais à bien y penser, ce fut une bien bonne idée de Mazda. Les gens adorent les VUS pour l’espace et les commodités, mais trouvent ceux-ci plus avides au niveau de la consommation d’essence. Dans un milieu urbain, la nécessité d’avoir une traction intégrale n’est manifestement pas un élément prioritaire. C’était donc inutile pour de nombreuses personnes d’avoir un outil plus puissant demandant, par le fait même, une consommation d’essence supérieure. Ainsi, en ville, on évalue une consommation de 10.4 L/100 km et sur la route 7.2 L/100 km. Le GX offre donc une traction avant, mais avec tous les avantages d’un multisegment. Les amateurs d’AWD peuvent toujours, grâce aux deux autres versions, avoir recourt à cette motorisation dans un format 2.3 L turbo.

Une fière allure

À l’extérieur, j’aime bien le design et le style qu’utilisent les concepteurs de Mazda, qui est d’ailleurs assez facile à reconnaître. Les traits s’étirent afin de donner un effet plus élancé et longiligne. Il ne semble pas avoir peur des défis ce VUS et il garde son beau « sourire » que l’on peut imaginer grâce à la forme de sa calandre. Aussi, les fenêtres entourées d’une bordure de chrome lui ajoutent une touche plus chic et lui donne fière allure. Des roues en alliage de 17 pouces complètent son habillage.

Concrètement, le CX-7 n’a pas vraiment changé de l’ancien modèle. La couleur rouge n’est plus disponible et a été changée pour du gris, ce qui n’est pas le changement de l’année. Cependant, il faut admettre que c’est un véhicule populaire qui satisfait les exigences des consommateurs et qui continue de le faire. Pourquoi changer une formule qui réussit bien? Merci à Marie-Eve Côté et Jacques Béliveau pour leurs commentaires.

Forces

– Design extérieur – Finition intérieure- Choix de la traction avant ou intégrale

Faiblesses

– Boîte de vitesse- Consommation- Prix

Fiche technique

Moteur : L4 2.5L Puissance (ch@tr/min) : 161 @ 6000 Couple (lb.pi@tr/min) : 161 @ 3500 Roues motrices : Avant Transmission : Automatique à 5 rapports Freins : Disques aux 4 rouesPrix : 26 495 $ à 36 690 $

image