20 août 2020
COVID-19
Moins de cinq nouveaux cas dans la MRC
Par: Véronique Lemonde

Au cours des sept derniers jours, du 11 au 17 août, la MRC des Maskoutains enregistrait moins de cinq nouveaux cas de COVID-19 sur son territoire, une baisse substantielle. En effet, la semaine précédente (6 au 12 août), 15 nouveaux cas avaient alors été répertoriés.

Publicité
Activer le son

D’ailleurs, cette baisse est également visible sur l’ensemble de la Montérégie alors que la région enregistre 87 nouveaux cas entre le 11 et 17 août, contrairement à 151 pour la période de sept jours précédente.

« Il y a régulièrement de petites éclosions qui nous sont signalées en Montérégie. La Direction de santé publique intervient alors pour isoler les personnes malades et les personnes à risque de développer l’infection et pour stopper la propagation de l’infection. Cependant, nous ne communiquons pas le nom de ces milieux sauf lorsque nous devons faire un appel à tous pour retracer les gens qui auraient pu être infectés », indique Chantal Vallée, agente d’information au CISSS de la Montérégie-Centre – Direction de santé publique de la Montérégie.

Les derniers chiffres mis à jour le 18 août portent à 342 le nombre de cas cumulés de la COVID-19 à Saint-Hyacinthe depuis le début de la pandémie. La ville de Saint-Pie a eu 25 cas depuis le début de la pandémie, La Présentation 7, Saint-Valérien 12, Saint-Liboire 11, Saint-Damase 10, Sainte-Hélène 13, Sainte-Madeleine 23 et Saint-Dominique 17. Toutes les autres municipalités de la MRC des Maskoutains cumulent moins de cinq cas chacune.

En date du 18 août, 24 cas sont toujours actifs dans la MRC des Maskoutains, et le nombre de décès reste inchangé, soit un total de 27 victimes.

Unité mobile de dépistage

Depuis hier, le 19 août, et aujourd’hui jusqu’à 15 h, au parc Casimir-Dessaulles, une unité mobile de dépistage sans rendez-vous visite Saint-Hyacinthe. Même si les personnes ayant participé à des activités où les mesures de protection n’ont pas toutes été respectées peuvent maintenant demander un dépistage, la priorité est toujours donnée aux personnes qui présentent des symptômes ou qui ont été en contact étroit avec une personne testée positive à la COVID-19.

« Tous les gens qui le désirent peuvent subir un test de dépistage. Le dépistage est toutefois recommandé aux gens qui ont été en contact avec une personne atteinte de la COVID ou encore aux gens qui présentent des symptômes comme de la fièvre, des difficultés respiratoires, l’apparition ou l’aggravation récente d’une toux, la perte soudaine de l’odorat sans congestion nasale avec ou sans perte de goût, des douleurs musculaires, des maux de tête, de la fatigue intense, une perte d’appétit importante, un mal de gorge ou de la diarrhée », précise Mme Vallée.

image