18 mars 2021
Mur Design : Alain Messier vend son « bébé »
Par: Martin Bourassa

Alain Messier a vendu toutes ses parts de Produits forestiers Ampro de Saint-Hyacinthe et de Fabritec de Bromont à son associé Sergio Lifraine. Photothèque | Le Courrier ©

Les murs de l’entreprise Produits forestiers Ampro de Saint-Hyacinthe ont tremblé, le 1er mars, quand son président et fondateur Alain Messier a annoncé à ses employés qu’il venait de vendre l’entreprise qu’il a créée de toutes pièces il y a de cela 25 ans.

Publicité
Activer le son

L’heure de la préretraite a donc sonné pour celui à qui l’ont doit les célèbres panneaux et murs décoratifs de la marque Mur Design, un concept qui a fait la renommée de l’entreprise désormais présente dans toutes les grandes quincailleries en Amérique du Nord.

Courtisé sérieusement depuis quelques mois par un grand nom de la rénovation au Canada, Alain Messier a finalement accepté une offre d’achat de son fidèle complice et partenaire d’affaires Sergio Lifraine, propriétaire unique du Groupe Mono Serra, un gros joueur du domaine du revêtement de plancher. Ensemble, les deux hommes étaient jusqu’ici copropriétaires d’Ampro et du fabricant d’armoires de cuisine Fabritec de Bromont. Ils avaient acquis cette dernière entreprise en difficulté à l’automne 2019 avec l’espoir de la relancer.

Mais voilà, Alain Messier a décidé de laisser toute la place à son partenaire et de lui céder toutes ses parts des deux coentreprises. M. Messier ne conserve que l’immeuble de la rue Cartier où s’activent sept jours sur sept sur deux quarts de travail quelque 80 employés.

Le montant de la transaction n’a pas été révélé, mais c’est un Alain Messier affichant son sourire des beaux jours qui a reçu LE COURRIER à ses bureaux pour confirmer la nouvelle. Il faut dire qu’il ne quitte pas tout à fait l’entreprise qui a accaparé les 25 dernières années de sa vie puisqu’il a accepté de demeurer conseiller spécial à la direction pendant trois ans.

Mais il n’aura plus aucun pouvoir décisionnel et il s’en réjouit. Il concentrera ses énergies à parcourir le monde – dès que les voyages pourront reprendre sans contraintes – pour se tenir au courant des nouveautés et des tendances dans le secteur de la rénovation. Et tout particulièrement dans le créneau où Mur Design fait figure de leader avec un produit novateur qui n’a pas d’équivalent à ce jour, au grand bonheur de M. Messier.

Pourquoi vendre son entreprise à ce moment précis, lui a-t-on demandé? « J’étais tout simplement rendu là et j’ai la certitude que mon bébé sera entre bonnes mains, répond-il avec franchise. C’est le moment idéal pour vendre, je crois, car les affaires vont excessivement bien, je suis presque gêné de l’avouer. En temps de pandémie, les gens rénovent plus que jamais et cela se vérifie sur nos chiffres. Au chapitre des ventes, nous sommes en avance de 40 % par rapport à l’an dernier. C’est malade! »

Si la pandémie a été bonne pour Ampro, elle a par contre accéléré la réflexion de son fondateur et confirmé son intention de prendre ses distances. « Je suis un gars de terrain, un gars de contact humain. Je suis du genre à régler mes affaires autour d’un bon lunch et à conclure mes ententes avec une poignée de main. Brasser des affaires par Zoom et négocier selon le modèle de la jeune génération montante d’acheteurs, ça ne me ressemble pas. Ça ne me rejoint plus et je n’ai plus envie de ça. J’ai envie de respirer un peu. »

Alain Messier compte s’accorder un peu de temps pour lui, mais il ne prévoit pas se lancer dans de grandes rénovations à la maison. Il a plus de talent pour brasser des affaires que pour manier une scie et un marteau, confirment tous ceux qui le connaissent bien.

image