3 novembre 2011
Élection au C.A. du CSSS Richelieu-Yamaska
Nathalie Dubord et Jean Boily élus par la population
Par: Le Courrier
Les deux candidats élus par la population au conseil d'administration du CSSSRY sont Nathalie Dubord, de Mont-Saint-Hilaire et Jean Boily, de Beloeil.

Les deux candidats élus par la population au conseil d'administration du CSSSRY sont Nathalie Dubord, de Mont-Saint-Hilaire et Jean Boily, de Beloeil.

Deux personnes ont été élues, mardi, par la population au conseil d’administration du Centre de santé et des services sociaux Richelieu-Yamaska parmi six candidats. Il s’agit de Nathalie Dubord, de Mont-Saint-Hilaire et de Jean Boily, de Beloeil.

C’est avec 129 votes pour Mme Dubord, avocate, directrice de développement des affaires, et 114 votes pour M. Boily, retraité, qu’ils ont été élus pour un mandat de quatre ans.

Sur 165 000 participants potentiels, 288 personnes se sont prévalues de leur droit de vote, représentant ainsi un taux de participation de 0,2 %.

Un taux de participation à la baisse

Selon Claude Dallaire, président du scrutin, le nombre de participants est à la baisse comparativement aux élections de 2006 où 575 votants s’étaient prononcés.

« Ce ne sont pas des élections qui suscitent beaucoup de participation de la population. Ce phénomène est observable dans l’ensemble de la Montérégie », explique-t-il.Chantale Brodeur, seule candidate de Saint-Hyacinthe parmi les six candidats, s’est dite déçue du taux de participation de la population de Saint-Hyacinthe.« C’est difficile pour moi de commenter, mais je trouve que les gens de Saint-Hyacinthe auraient pu s’impliquer davantage. Ils ne semblent pas être conscients des enjeux. »Jean Lemonde, président du conseil d’administration actuel, n’écarte pas la possibilité que les quatre candidats qui n’ont pas été élus mardi par la population se retrouvent parmi les candidats en lice pour l’élection des six personnes indépendantes cooptées qui complèteront le nouveau conseil d’administration. Son mandat débutera à compter du 1er février 2012. « Ils peuvent effectivement être des candidats potentiels étant donné qu’ils ont déjà manifesté leur désir de siéger au sein du conseil d’administration, mais la décision appartiendra aux membres du nouveau conseil d’administration », explique-t-il.

image