19 mai 2011
Neuf pompiers de la Régie Louis-Aimé Massue reçoivent la Médaille du Gouverneur général du Canada
Par: Le Courrier
Les administrateurs de la Régie posent avec les récipiendaires de la médaille. De gauche à droite, première rangée : Doris Gosselin, vice-présidente; Jacques Mathieu et Denis Desrosiers, lieutenants; Richard Lambert, assistant-chef; Christian Desrosiers, chef; Maria Libert, vice-présidente; et Denis Marion, président. Deuxième rangée : les pompiers Denis Benoit, René Bonin, Yves Desrosiers et Alain Gauthier.

Les administrateurs de la Régie posent avec les récipiendaires de la médaille. De gauche à droite, première rangée : Doris Gosselin, vice-présidente; Jacques Mathieu et Denis Desrosiers, lieutenants; Richard Lambert, assistant-chef; Christian Desrosiers, chef; Maria Libert, vice-présidente; et Denis Marion, président. Deuxième rangée : les pompiers Denis Benoit, René Bonin, Yves Desrosiers et Alain Gauthier.

Les municipalités de Massueville, Saint-Louis et Saint-Aimé ont rendu hommage, le samedi 2 avril, à neuf des 19 pompiers de leur Régie intermunicipale de protection incendie (RIPILAM), lors d’un souper reconnaissance.

Publicité
Activer le son

La médaille des pompiers pour services distingués en reconnaissance de 20 années de conduite exemplaire a été remise, de la part du Gouverneur général du Canada, au chef Christian Desrosiers, à l’assistant chef Richard Lambert, aux lieutenants Jacques Mathieu et Denis Desrosiers, ainsi qu’aux pompiers Denis Benoit, René Bonin, Pierre Cournoyer, Yves Desrosiers et Alain Gauthier.

« Nous sommes très fiers de pouvoir offrir à nos concitoyens une protection qui soutient la comparaison avec celle de bien d’autres municipalités, même parmi les grandes », a affirmé le président de la RIPILAM et maire de Massueville, Denis Marion, au moment de remettre les médailles. « Si nous honorons plus particulièrement ces neufs pompiers, qui nous sont restés fidèles depuis la création de la Régie, nous voulons aussi en profiter pour exprimer notre gratitude à l’égard de nos 19 pompiers. Nous savons que nous pouvons compter sur leur compétence et leur dévouement. »La Régie a été créée le 1er mai 1990, quand Ernest Fortier, qui assurait jusqu’alors le service incendie pour les trois municipalités, les a avisées qu’il se retirait. Elles auraient pu décider de se rattacher au service de Sorel-Tracy. Certains le leur conseillaient fortement. Mais elles ont opté pour la proximité du service et misé sur l’esprit d’entraide de leurs citoyens. Pas un instant elles ont regretté ce choix, affirment d’une même voix le président de la Régie et les deux vice-présidentes, les mairesses Maria Libert de Saint Aimé et Doris Gosselin, de Saint-Louis. « Les pompiers volontaires doivent se conformer aux mêmes critères d’excellence que les pompiers à temps. Et en plus, les nôtres sont proches et rapidement sur les lieux si un incendie se déclare. » Tous sont d’ailleurs convaincus que c’est grâce à eux et à leur préparation que l’église n’a pas été rasée lors de l’incendie du couvent à Massueville en 2006. La caserne située à Massueville dispose aujourd’hui d’une autopompe, d’un camion-citerne, d’une unité d’urgence et de tous les équipements requis pour porter secours. Le chef, Christian Desrosiers, est fier de ses pompiers et heureux de voir la relève arriver. « Nous avons de jeunes recrues qui promettent », s’est-il réjoui en remettant à deux d’entre eux un certificat pour une formation récemment réussie. C’est le pompier Hugo Robidoux, secondé par son épouse Mélissa, qui avait organisé cette soirée anniversaire fort réussie.

image