9 mai 2013
Nicolas Blanchard impressionne les Hurricanes
Par: Maxime Prévost Durand
« Il n'essaye pas d'être un joueur qu'il n'est pas », a dit Kirk Muller au sujet de Nicolas Blanchard.

« Il n'essaye pas d'être un joueur qu'il n'est pas », a dit Kirk Muller au sujet de Nicolas Blanchard.

« Je crois que les Hurricanes ont aimé mon jeu physique, ils ont été impressionnés par ce que je leur ai présenté. » Après six saisons complètes dans la Ligue américaine de hockey, Nicolas Blanchard a finalement eu sa chance dans la LNH avec les Hurricanes de la Caroline, où son travail n’est pas passé dans l’ombre.

Publicité
Activer le son

Le Maskoutain (il est né à Granby, mais a grandi à Saint-Hyacinthe nous confirme-t-il) n’est pas un lâcheur. Il est déterminé et a travaillé d’arrache-pied pour faire sa place. Mais après six saisons dans la AHL, il était temps qu’il obtienne sa chance.

« J’ai finalement atteint mon but de jouer dans la LNH, lance Blanchard. À 25 ans, il commençait à se faire tard, il n’aurait pas fallu que ça tarde plus, sinon je n’aurais peut-être jamais eu ma chance. »Rappelé par le grand club le 11 avril, Nicolas Blanchard a finalement joué les neuf dernières parties de la saison régulière avec les Canes. Il n’a malheureusement pas eu l’opportunité de goûter aux séries éliminatoires puisque le club dirigé par Kirk Muller s’est classé au 13 e rang dans l’Est.L’attaquant a fait sentir sa présence dès son premier match, contre les Capitals de Washington, en jetant les gants contre Matt Hendricks. Il a répété l’expérience de jeter les gants lors de trois autres parties. « Ce n’est pas quelque chose que je prévoyais avant de sauter sur la glace, assure Blanchard. Je jouais avec beaucoup d’émotions et c’est simplement arrivé. »Son jeu physique a plu à l’entraîneur-chef Kirk Muller, qui a souligné les efforts du Maskoutain. « Il n’essaye pas d’être un joueur qu’il n’est pas. Il garde son jeu simple, il joue avec intensité et il joue physique. Et c’est tout ce qu’on lui demande », avait commenté Muller dans un reportage dont a fait l’objet Blanchard sur le site des Hurricanes.Bien qu’aucune partie n’était prévue à Montréal contre le Canadien lors de son passage avec les Hurricanes, sa famille et ses amis ont pu le voir à l’oeuvre au Scotiabank Place, domicile des Sénateurs d’Ottawa, pour sa troisième partie dans l’uniforme rouge et blanc. Ils ont été une trentaine à faire le voyage. « Je suis conscient que ma famille et mes amis m’ont toujours supporté dans ma carrière, ça fait chaud au coeur. Même ma grand-mère, qui a toujours rêvé de me voir jouer dans la Ligue nationale, a fait le voyage. C’était un peu comme un cadeau pour elle de me voir jouer dans la LNH. »Comme les Hurricanes n’ont pas participé aux séries éliminatoires, Nicolas Blanchard est retourné avec les Checkers de Charlotte dans la AHL afin d’aider l’équipe dans sa première ronde éliminatoire, contre les Barons d’Oklahoma City. Malgré une avance de 2-1 dans la série trois de cinq, les Checkers ont perdu les deux dernières joutes de la série et sont ainsi éliminés.Blanchard se concentrera maintenant sur le camp d’entraînement de la prochaine saison. « J’ai eu une bonne conversation avec Kirk Muller et il m’a dit de prendre de la masse cet été pour aider mon jeu physique. Ce sera un gros été, je devrai m’entraîner beaucoup afin d’être fin prêt pour le camp », conclut-il.

image