5 novembre 2015
Nicole Bordeleau en toute zénitude
Par: Kim Messier

Le bonheur… Cet état de grande ­satisfaction, de plénitude et de ­bien-être tant recherché. Cette chance de pouvoir vivre des moments pendant lesquels le temps suspend son vol. Cet apaisement des conflits intérieurs. Cette quiétude d’esprit, si douce et si parfaite. Cet instant précieux, ­fugace, à saisir et à savourer, libre de poisons mentaux. Le bonheur… si difficile à trouver dans cette course folle qu’est la vie.

Publicité
Activer le son

Dans Zénitude et double expresso ainsi que dans L’Art de se réinventer, Nicole Bordeleau explique clairement que le bonheur ne dépend pas des événements extérieurs. Comme elle l’écrit : « De nos jours, le sentiment d’urgence de tout ­accomplir est tel que l’on vit tous dans un état presque permanent de stress et de tension. Notre vision du monde étant ­façonnée par notre esprit, nous devenons et nous vivons ce que nos pensées nous dictent. Si l’on croit que la vie est difficile, elle le devient ». Alors, quelle est la clé du bonheur? Selon l’auteure, « La clé de ce nouveau monde est en chacun de nous. Plus précisément, dans notre esprit ».

Chroniqueuse, conférencière et ­auteure de nombreux ouvrages sur le­ ­yoga et la méditation, Nicole Bordeleau propose divers moyens, simples et ­réalistes, à mettre en oeuvre afin d’apaiser l’esprit et de profiter du moment présent. Le but? Aider ses lecteurs à trouver le bonheur. De quelle manière? En leur suggérant de transformer leur esprit et d’alléger leur quotidien par des exercices de ­respiration. Grâce à ses expériences personnelles, l’auteure démontre qu’il est possible de combler un vide intérieur et de donner un sens à sa vie en se ­réinventant.

Après avoir appris qu’elle avait contracté une hépatite de type C, Nicole ­Bordeleau s’est rendu compte que son rythme de vie nuisait à sa santé. Elle a donc effectué un virage à 180 degrés et découvert les bienfaits du yoga et de la méditation. Ces techniques de concentration mentale lui ont permis de ­contrôler la douleur et les effets secondaires liés à la maladie. Au fil des ans, Mme ­Bordeleau a suivi des formations spécialisées auprès de professeurs ­réputés pour obtenir des certifications.

En août 2002, devenue maître en yoga, elle a fondé, avec Hélène Dalair, le centre YogaMonde. Aujourd’hui, après avoir entrepris un traitement médical ­novateur, elle est complètement guérie de l’hépatite C. En plus d’enseigner le ­yoga et la méditation, de donner des conférences, puis d’écrire, elle poursuit des études en bouddhisme et en sciences contemplatives. C’est en apprenant à ­gérer son propre stress et ses pensées que Nicole Bordeleau a eu l’idée de partager ses passions.

Dans ces deux ouvrages, j’ai particulièrement aimé les tranches de vie de ­l’auteure, car c’est à travers ces moments qu’elle précise quels moyens employer pour exercer son cerveau à voir la vie sous un angle nouveau : un angle positif! Au lieu de changer ce qui est à l’extérieur (comme changer de voiture, de métier, d’amoureux, etc.), elle suggère de voyager à l’intérieur de soi. Selon elle, songer ­davantage aux choses positives aide le cerveau à ne plus adhérer naturellement aux choses négatives, comme les pensées et les critiques. Il est donc intéressant de ­découvrir qu’il faut entraîner son cerveau à éprouver du bonheur pour être ­heureux.

Évidemment, l’auteure propose différents exercices de méditation à pratiquer quotidiennement et des trucs utiles, comme les fameux mots de passe. Chaque jour, en se levant, elle explique comment déterminer son intention pour la journée à venir en prenant quelques ­minutes afin de laisser un mot s’élever dans son coeur. Ce mot, tel que « joie », « patience » ou « courage », sert de guide pour les heures à venir. Facile, mais vraiment efficace!

Ce recueil d’inspirations, d’exercices, de conseils, de ­questionnements et de pensées doit être lu à petite dose. ­D’ailleurs, L’Art de se réinventer se divise en 14 thèmes : la transformation, la confiance, la patience, le lâcher-prise, la présence, la méditation, le courage, l’espoir, le pardon, la joie, la liberté, la sagesse, la gratitude et la paix.

Selon Nicole Bordeleau, lorsqu’une personne prend conscience que sa vie doit ­changer, une vraie transformation intérieure s’opère, mais celle-ci ne doit pas demeurer incomplète. Elle précise que la paix de l’esprit doit provenir d’un besoin ­essentiel : celui de se garder du temps pour revenir à soi. ­« Apprendre à être bien avec nos choix, à être en accord avec ce que l’on pense, ce que l’on dit et ce que l’on fait. Être vraiment authentique. »

Nicole Bordeleau partage ses réflexions sur les réseaux ­sociaux. Je vous conseille ­d’aimer sa page Facebook : www.facebook.com.

image