2 juillet 2020
Nissan Titan Pro 4X 2020 : méconnu sans raison
Par: Marc Bouchard

Photo Nissan Canada

Il faut être réaliste : quand on parle de camionnettes de style pick-up, le nom du Nissan Titan apparaît rarement au premier rang des intentions d’achat. Ce qui s’explique davantage par les traditions que par le mérite. Car il faut bien l’avouer, même si le Titan est loin d’être parfait, il mérite un bien meilleur sort que celui que le marché lui réserve actuellement.

Publicité
Activer le son

Ma dernière semaine s’est déroulée au volant de la version Pro-4X du camion japonais. La cabine multiplace est spacieuse, mais c’est le look et la couleur (rouge pompier dans le cas de mon véhicule d’essai) qui faisaient tourner les têtes!

Il faut dire que le Nissan Titan a changé en 2020. Il a subi une cure de jouvence et est plus attrayant qu’auparavant, à l’intérieur comme à l’extérieur. Une nouvelle calandre, un nouveau design à l’avant et des phares à DEL donnent une apparence fraîche et plus musclée. Le Titan a toujours eu une allure distinctive, mais les améliorations apportées cette année viennent le confirmer une fois de plus.

Mon véhicule d’essai, un modèle de niveau de finition Pro-4X en configuration cabine multiplace avec un lit court de 5,5 pieds, était particulièrement attirant en rouge, contrastant joliment avec une garniture noircie. Ajoutez-y des marchepieds tubulaires noirs, des garnitures latérales de boîte et des roues imposantes, et vous aurez un véhicule plus qu’attrayant.

Petite note : il faut dire que la version Pro-4X ne fait pas dans la dentelle. Elle comprend une liste de composantes tournées vers le tout-terrain, incluant des amortisseurs Bilstein, un différentiel arrière à verrouillage électronique et des pneus tout-terrain.

Un seul moteur

Malgré les changements physiques imposés au Titan en 2020, on n’a pas changé la motorisation. Cela signifie donc qu’on a conservé un seul choix de moteur, évitant les multiples déclinaisons parfois complexes des rivaux. Ce qui est, cependant, une des faiblesses du Nissan. Attention, je ne dis pas que le moteur n’est pas à la hauteur, mais il faut bien avouer qu’un V8 de 5,6 litres de 400 chevaux et 413 livres-pied de couple n’est peut-être pas nécessaire pour tout le monde.

Et bien sûr, outre les quatre roues motrices que l’on peut sélectionner d’un simple mouvement d’une molette dans le tableau de bord, le Nissan Titan compte aussi sur une transmission automatique 9 vitesses de série, développée pour le modèle 2020.

La cabine du Titan a également été repensée et, comme son extérieur, elle ressemble à un camion et s’affirme, mais n’est pas caricaturale. L’interface de l’écran tactile couleur de neuf pouces dans la console centrale est géniale et dotée de fonctionnalités standard telles que NissanConnect avec navigation porte à porte, point d’accès Wi-Fi, reconnaissance vocale, Apple CarPlay, Android Auto, Bluetooth mains libres, streaming audio et plus encore.

Une conduite sans reproches

La direction, la configuration de la suspension et la dynamique globale sur route étaient également en faveur du Titan. À son volant, on ne se sent jamais submergé par sa taille ou son volume, malgré ses imposantes dimensions.

Parmi les autres points positifs, mentionnons la présence du Nissan Safety Shield 360 standard qui inclut une longue liste d’aide à la conduite : freinage automatique arrière, avertissement de sortie de voie, assistance aux feux de route, freinage d’urgence automatique avec détection des piétons, avertissement d’angle mort et alerte de circulation transversale arrière.

Mais le Titan n’est pas parfait. La seule longueur de boîte disponible avec le niveau de finition Crew Cab Pro-4X est de 67,0 pouces, ce qui limite son utilité pour les tâches plus importantes, comme le transport confortable d’une moto pleine grandeur ou de feuilles de contreplaqué complètes sans rallonge de lit ou autre module complémentaire.

Le Pro-4X a une charge utile maximale de 1680 lb et une capacité de remorquage de 9210 lb. Deux extrêmes que je n’ai pas eu l’occasion de tester.

Avec autant de qualités, on peut se demander pourquoi le Nissan Titan n’a pas plus de succès. Son prix est compétitif, du moins dans les versions plus élevées, et ses capacités intéressantes. Sa consommation est correcte. On peut alors se questionner sur le peu d’intérêt qu’il suscite.

Il est vrai qu’il est moins outillé que certains de ses concurrents. Mais comme les camionnettes du genre sont rarement utilisées à pleine capacité, le Nissan Titan est largement suffisant. Il mérite, en tout cas, un bien meilleur sort que celui qu’il reçoit.

image