6 décembre 2012
Réfection d'un barrage
Note salée pour Saint-Valérien
Par: Le Courrier
Le coût de réfection du barrage à Georges-Maurice, qui date de 1870, est estimé à environ 500 000 $, incluant les honoraires professionnels.

Le coût de réfection du barrage à Georges-Maurice, qui date de 1870, est estimé à environ 500 000 $, incluant les honoraires professionnels.

Le barrage à Georges-Maurice, comme on l’appelle, qui régularise le cours de la rivière Noire à Saint-Valérien-de-Milton, devra bientôt subir d’importants travaux de réfection. Et c’est la municipalité, qui est propriétaire de l’ouvrage, qui devra acquitter seule toute la note.

Publicité
Activer le son

Pour le moment, elle est évaluée à environ 500 000 $, honoraires professionnels inclus, ce qui est un montant appréciable pour une municipalité de 1 753 habitants fonctionnant avec un modeste budget de 3,1 millions $.

« Nous avons cherché partout pour obtenir une subvention, mais dans les programmes gouvernementaux, nous n’avons rien trouvé pour les barrages, ni au provincial, ni au fédéral », déplore la mairesse de Saint-Valérien-de-Milton, Raymonde Plamondon.En vertu de la Loi et du Règlement sur la sécurité des barrages, c’est le propriétaire du barrage qui est tenu de l’inspecter régulièrement et d’effectuer les réparations lorsqu’une intervention s’avère nécessaire. Or, une récente étude sur la sécurité du barrage réalisée par la firme d’experts-conseils AECOM pour la somme de 16 177 $ a révélé qu’il était temps de solidifier cet ouvrage de béton datant de 1870.En mars 2011, à la suite d’un appel d’offres, la municipalité a octroyé un contrat de 108 119 $ au bureau d’ingénieurs CIMA+ pour la préparation du projet de réfection. Quant à l’appel d’offres aux entrepreneurs généraux, il a été lancé tout récemment et l’ouverture des deux seules soumissions présentées a eu lieu le 11 octobre. Les deux soumissions sont conformes aux exigences et la plus basse, celle de la firme Environnement routier NJR, de Lachine, s’élève à 331 256 $, a fait savoir Mme Plamondon. Ce résultat, a-t-elle confirmé, permettra à la municipalité de demeurer à l’intérieur du budget d’un demi-million qui a été établi pour ce projet. Le contrat devrait être accordé à Environnement routier NJR à la séance du conseil municipal de novembre.Cependant, les travaux ne pourront être réalisés cette année, car le gouvernement exige que ce genre d’intervention dans un cours d’eau ait lieu entre les mois d’août et décembre. Comme il est trop tard pour cette année, l’intervention aura lieu en 2014, ce qui laissera aussi tout le temps à la municipalité d’obtenir les autorisations gouvernementales nécessaires. Bien que le barrage à Georges-Maurice appartienne à la catégorie des barrages dont la rupture n’entraînerait que de faibles conséquences, avec sa capacité de retenue de 667 000 mètres cubes, il est considéré comme un ouvrage à forte contenance.

image