18 décembre 2014
Nous ne sommes pas des crétins
Par: Martin Bourassa
publicité

Message au ministre des Affaires municipales et Occupation du territoire Pierre Moreau : les élus de la Ville de Saint-Hyacinthe n’ont pas pris les contribuables maskoutains pour des crétins. Hausse de taxes il y aura en 2015, mais elle sera raisonnable, limitée à moins de 2 % pour la maison moyenne.

Le mot « raisonnable » est de moi. La Ville parle pour sa part d’une hausse « modérée ». Nous sommes donc sur la même longueur d’onde.

Compte tenu des contraintes budgétaires de la Ville, des projets réalisés en 2015 et de ceux annoncés pour 2016, et sans oublier les mesures d’austérité pelletées dans la cour municipale par le ministre Moreau, on peut certes parler d’un exploit dans les circonstances. Notre ami le conseiller Bernard Barré avait raison de pavoiser lors de la présentation du budget, en parlant d’un véritable tour de force.

Personnellement, je m’attendais à bien pire. Même que j’ai dû y regarder à deux ou trois fois pour comprendre par quel tour de magie la direction générale et les élus sont parvenus à boucler le budget 2015 sans accabler davantage le contribuable.

Une partie de l’explication réside dans la bonne santé générale des finances de la Ville et sur sa capacité de ralentir la cadence en compressant certaines dépenses qui auront des effets somme toute limités sur la majorité des Maskoutains.

On retiendra la suspension pour un an, peut-être deux, des programmes de rénovation urbaine et surtout le gel des salaires des élus et des employés municipaux, ces derniers dont les conventions collectives sont d’ailleurs à renégocier.

Des heures de plaisir en perspective puisqu’il faudra également entreprendre avec eux le virage de la Loi 3 favorisant la pérennité des régimes de retraite.

Outre l’effort demandé aux employés, on ne retrouve cependant pas dans les mesures annoncées de grands bouleversements dans les différents services ou pour les organismes mandataires supportés financièrement par la Ville.

Dans la majorité des cas, il est question de gel des enveloppes. Seul le CLD Les Maskoutains a vu sa subvention être amputée. Du côté de Forum 2020, on devra faire avec la même subvention que l’an dernier, mais on a cru sentir dans les mots du maire Claude Corbeil une certaine mise en garde pour l’an prochain.

Pour le reste, pas de grand ménage, ni de grande réorganisation. On a protégé en quelque sorte les acquis. On a aboli un poste du côté du service des communications, un geste qui s’imposait. Dans l’ensemble, on voit mal qui pourra se plaindre du budget 2015 puisque les victimes directes ou collatérales semblent peu nombreuses.

Seuls les organismes communautaires vont rester sur leur appétit, eux qui n’ont pu convaincre les élus de renoncer à l’imposition de la taxe compensatoire. Sauf qu’à la lumière des commentaires entendus lundi soir, leur combat devrait porter fruit en 2015. Même que si un vote avait eu lieu cette semaine, tout indique qu’une majorité de conseillers se serait ralliés à la cause des organismes. La soirée quasi parfaite des élus aurait donc été plus que parfaite. C’est partie remise donc.

image