6 octobre 2011
Nouveau contrat de travail chez Unidindon
Par: Jean-Luc Lorry
Les employés de l'usine Unidindon se sont entendus sur un nouveau contrat de travail d'une durée de cinq ans.

Les employés de l'usine Unidindon se sont entendus sur un nouveau contrat de travail d'une durée de cinq ans.

Les employés syndiqués d’Unidindon, une usine d’abattage située à Saint-Jean-Baptiste-de-Rouville, ont voté dans une proportion de 74 % en faveur d’un nouveau contrat de travail.

Propriété d’Olymel et d’Exceldor, l’entreprise est la plus importante usine d’abattage de dindons au Canada. Unidindon emploie près de 500 personnes réparties sur deux quarts de travail.

Sans contrat de travail depuis le 31 décembre 2010, les employés représentés par la Fédération du commerce de la CSN se sont entendus dernièrement sur les termes d’une nouvelle convention collective d’une durée de cinq ans.« Le climat serein dans lequel se sont déroulées ces négociations a certainement été un facteur important dans la conclusion de cette entente. Cette dernière permet d’entrevoir les prochaines années avec optimisme dans le secteur du dindon au Québec », a commenté Pierre Poissant, directeur de l’usine Unidindon.L’entente prévoit notamment une amélioration du régime de retraite et de nouvelles dispositions permettant la réduction de la semaine de travail pour les employés les plus âgés.

Investissement majeur

En début d’année, Olymel et Exceldor ont investi quatre millions de dollars pour moderniser et réaménager le secteur de l’abattage de l’usine Unidindon.

Plus précisément, la volaille est maintenant préalablement anesthésiée avant d’être accrochée sur la ligne d’abattage.L’entreprise dispose d’une capacité d’abattage d’environ cinq millions d’oiseaux par année. La vitesse d’abattage est de 4 000 dindons légers à l’heure.

image