22 novembre 2018
Nouveau départ pour la SDC 
Par: Rémi Léonard
Maintenant qu’une entente a été conclue entre la SDC et Simon Cusson, le conseil d’administration juge le dossier clos et regarde vers l’avenir. Photothèque | Le Courrier ©

Maintenant qu’une entente a été conclue entre la SDC et Simon Cusson, le conseil d’administration juge le dossier clos et regarde vers l’avenir. Photothèque | Le Courrier ©

La SDC centre-ville s’est maintenant entendue à l’amiable avec son ex-directeur général Simon Cusson et souhaite maintenant se concentrer sur la réorganisation à opérer.

publicité

Ne cherchez pas les raisons de cette séparation puisque les deux parties souhaitent résolument laisser cet épisode derrière elles et aller de l’avant. « Ce qu’il faut retenir, c’est qu’il n’y a pas d’animosité, ça ne s’est pas mal fini », a indiqué Manon Robert, administratrice à la SDC. Elle et Jausée Carrier, la présidente du conseil d’administration, ont rencontré LE COURRIER mercredi pour témoigner du renouveau qui attend l’organisme en 2019. Elles n’ont pas souhaité revenir sur les événements qui ont marqué les dernières semaines au sein de l’organisme, d’autant plus que l’entente avec M. Cusson reste confidentielle.

Pour la suite, la firme Artères, spécialisée dans la gestion de centre-ville, accompagnera la SDC dans la « réorganisation de [sa] permanence ». Le processus de sélection pour trouver un ou une nouvelle DG vient de débuter avec la publication d’une offre d’emploi. Le successeur de M. Cusson devrait entrer en fonction au retour des fêtes, le 7 janvier. Une transition au poste d’adjoint est également prévue en décembre, ce qui fera en sorte que la SDC amorcera l’année avec une équipe complètement renouvelée.

Ces nombreux changements s’ajoutent à ceux effectués au sein du conseil d’administration lors de la dernière assemblée générale annuelle, il y a environ six mois. L’arrivée de nouvelles personnes prêtes à s’impliquer a amené « un vent de changement » dans l’organisme, a constaté Jausée Carrier. Le conseil d’administration en est sorti passablement transformé et rajeuni, ce qui a apporté « des idées différentes et une autre dynamique » à la SDC, a-t-elle ajouté.

Comme toujours, le défi qui attend maintenant les marchands est de parvenir à attirer les consommateurs au centre-ville, d’après les deux entrepreneures. Pour ce faire, la SDC compte miser sur l’embellissement urbain, dont on devrait constater un exemple très visible sous peu, conserver les activités déjà en place et mieux faire connaître la navette qui relie le centre de congrès au centre-ville, notamment.

Dans le communiqué émis par la SDC pour annoncer qu’elle s’est entendue avec Simon Cusson, les administrateurs lui souhaitent « bon succès pour ses projets futurs » et le remercient d’avoir « contribué au rayonnement [du] secteur commercial » au centre-ville pendant neuf ans. M. Cusson remercie également « tous les membres, collaborateurs et partenaires avec qui il a œuvré », disant avoir apprécié « l’énergie, l’ouverture et le dévouement de tous ». Il n’a pas souhaité faire d’autres commentaires.

image