30 mai 2013
Chambre de commerce et de l'industrie Les Maskoutains
Nouveau président et image de marque innovante
Par: Le Courrier

Avec le sentiment du devoir accompli, Claude Corbeil vient de passer le relais à Louis Gendron qui occupera pendant deux ans le fauteuil de président de la Chambre de commerce et de l’industrie Les Maskoutains.

Publicité
Activer le son

Les administrateurs de la Chambre ont aussi profité de l’assemblée générale annuelle pour dévoiler la nouvelle identité visuelle de « la grande région de Saint-Hyacinthe ».

Adieu les signatures « Saint-Hyacinthe la jolie », longtemps accolée à la municipalité, et « Un monde à votre mesure » à la MRC Des Maskoutains, une image de marque commune identifiera les deux territoires : « La grande région de Saint-Hyacinthe – Terre d’innovation ». Le nouveau logo et sa déclinaison graphique sont le fruit créatif de l’agence de publicité montréalaise LG2. Une vaste campagne publicitaire suivra pour populariser la nouvelle image de marque. « Métaphoriquement, il (le logo) représente une vue aérienne de la région où chacun des mots est un lopin de terre de taille différente », a décrit Serge Gélinas, directeur général de la Chambre de commerce.« Pour moi, c’est un wow total! Juste avec les mots décalés, on va tout de suite savoir que c’est Saint-Hyacinthe », a commenté avec admiration Brigitte Sansoucy, conseillère municipale. Lors des États généraux sur le développement économique de la MRC Des Maskoutains tenus en mai 2012 par la Chambre de commerce, un comité avait été spécifiquement créé pour redéfinir l’image de la région. L’objectif étant de « s’imposer au national et à l’international comme pôle technologique de premier plan dans les domaines agroalimentaire, agroenvironnemental et vétérinaire », peut-on lire dans le document de synthèse.Au total, les partenaires associés aux États généraux (MRC Des Maskoutains, Chambre de commerce, CLD Les Maskoutains, Desjardins, Cégep de Saint-Hyacinthe, SDC, Tourisme & Congrès Saint-Hyacinthe et la Commission scolaire) ont réussi à constituer un budget de 140 000 $. De ce montant, 81 000 $ ont été octroyés à l’agence LG2 pour créer la nouvelle identité visuelle de la région. « Jusqu’à maintenant, les États généraux représentent 40 rencontres impliquant plus de 70 personnes de la communauté maskoutaine », a mentionné Claude Corbeil avant de donner le micro au futur président de l’organisme. « Les États généraux seront le moteur des prochaines interventions de la Chambre de commerce », a déclaré Louis Gendron. Celui-ci a souligné « la brillante contribution de Claude Corbeil. « On pourra compter sur toi, peu importe tes fonctions », a ajouté son successeur.Administrateur depuis un an à la Chambre de commerce, Louis Gendron sera assisté dans sa nouvelle fonction par trois vice-présidents, soit Manon Robert, Philippe Laverdière et Jonathan Robin.Natif de Saint-Jean-sur-Richelieu, Louis Gendron réside à Varennes et occupe simultanément trois postes de direction au Cégep de Saint-Hyacinthe. L’homme est directeur de Synor (centre de services-conseils aux entreprises), de la Formation continue et de Vatel Québec (école supérieure de commerce et de gestion en hôtellerie internationale).« Nos deux projets majeurs sont une nouvelle image de marque pour la région et le dossier du train de banlieue », a indiqué en entrevue au COURRIER, Louis Gendron. « Ces prochains jours, il y aura une annonce importante sur le sujet. Le train ne va pas entrer en gare, mais il est en chemin », a assuré le nouveau président de la Chambre de commerce.

image