21 juillet 2016
Fonds des petites collectivités
Nouvel espoir de subvention pour le centre des congrès
Par: Jean-Luc Lorry
Nicole Ménard, présidente du caucus du gouvernement Couillard et députée marraine du comté de Saint-Hyacinthe. Photothèque | Le Courrier ©

Nicole Ménard, présidente du caucus du gouvernement Couillard et députée marraine du comté de Saint-Hyacinthe. Photothèque | Le Courrier ©

Au moment du dévoilement du résultat de l’appel d’offres aux entrepreneurs généraux pour la construction du futur centre de congrès municipal – les enveloppes seront ouvertes ce matin – , la députée marraine du comté de Saint-Hyacinthe, Nicole Ménard, ravive l’espoir que la Ville puisse obtenir une subvention des deux paliers gouvernementaux.

Publicité
Activer le son

Pour aider au financement de cette infrastructure destinée à relancer le tourisme d’affaires, Mme Ménard, également présidente du caucus du gouvernement Couillard, croit que le nouveau centre des congrès pourrait être admissible dans la nouvelle catégorie Infrastructures de tourisme du Fonds des petites collectivités.

Ce fonds destiné aux municipalités de moins de 100 000 habitants est le fruit d’une entente Québec-Canada.

Dans le cas où le projet de centre de congrès maskoutain serait retenu par le gouvernement provincial, son coût chiffré à 25 M$ serait supporté financièrement à hauteur de 8 M$ par la municipalité et en deux parts de 8 M$ chacune par Québec et Ottawa.

Toutefois, LE COURRIER a constaté que le Fonds des petites collectivités ne s’adresse pas spécifiquement aux projets de type centre de congrès, mais plutôt à ceux relatifs aux arénas, musées, centres communautaires ou centres d’interprétation.

Lors d’une précédente entente Canada-Québec qui était destinée à améliorer plusieurs types d’infrastructures, les centres de congrès étaient clairement mentionnés comme infrastructures admissibles.

L’ajout de nouvelles catégories de projets admissibles au Fonds des petites collectivités a eu lieu le 7 juillet en présence du ministre des Affaires municipales, Martin Coiteux et de Amarjeet Sohi, ministre fédéral de l’infrastructure et des Collectivités. Cette entente prévoit le versement d’un montant de 177 M$ du fédéral au Québec.

« Nous avons avisé la Ville de ce nouveau volet et nous regardons si elle peut se qualifier. Par contre, il ne faut pas que les travaux de construction soit commencés », prévient Nicole Ménard.

Si les autorités municipales croient en leurs chances de recevoir des subventions qui pourraient totaliser 16 M$, il faudra suspendre temporairement l’octroi du contrat de construction pour la partie centre de congrès.

Rappelons que le mandat de bâtir l’hôtel de luxe a été donné à la firme Divco par les Centres d’achat Beauward, propriétaires des Galeries St-Hyacinthe et du futur établissement hôtelier.

Actuellement, on prépare le site en vue de la construction de ces deux infrastructures majeures.

Réactions du maire

En vacances en Gaspésie, le maire de la Ville, Claude Corbeil, a réagi sur le dossier.

« Le contrat de construction n’est pas encore donné. Par conséquent, nous pouvons encore nous qualifier pour obtenir des subventions », a indiqué en entrevue au COURRIER, le maire Corbeil.

« En début de semaine, je vais faire le point avec mon équipe sur le sujet », a assuré le premier magistrat.

image