24 octobre 2019
Usine de Saint-Damase
Nouvelle convention collective généreuse chez Olymel
Par: Jean-Luc Lorry

Les employés syndiqués de l’usine Olymel de Saint-Damase viennent de s’entendre sur les termes d’un nouveau contrat de travail d’une durée de six ans. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

La nouvelle convention collective qui entrera en vigueur à l’usine Olymel-Flamingo de Saint-Damase, spécialisée dans l’abattage et la découpe de volaille, semble alléchante pour ses 369 travailleurs syndiqués.

Publicité
Activer le son

« Nous nous sommes entendus sur les termes d’une convention collective de six ans. Les augmentations salariales globales sont de l’ordre de 22 % réparties sur la durée du nouveau contrat de travail », indique avec satisfaction Réal Ménard, représentant syndical pour l’usine Olymel de Saint-Damase auprès des Travailleurs unis de l’alimentation et du commerce (TUAC) section locale 1991-P.

La première année de la convention collective, les employés syndiqués obtiendront une augmentation de 9,5 % incluant certains bénéfices, comme le plan dentaire qui sera assumé à 100 % par l’employeur.

Parmi les autres acquis dans la poche des travailleurs, la part patronale des assurances collectives sera bonifiée de 17 %.

Selon Réal Ménard, il n’y a pas de changements majeurs au niveau des conditions de travail.

La précédente convention collective d’une durée de huit ans était échue depuis le 1er septembre 2019. La nouvelle viendra à échéance le 31 juillet 2025.

Réunis en assemblée générale le samedi 19 octobre, les travailleurs ont accepté l’offre patronale dans une proportion de 65 %.

Avant de s’accorder sur une entente de principe, la partie syndicale avait refusé deux propositions patronales. « Nous étions au bord de voter un mandat de grève. Nous avons obtenu cette entente à la suite d’une recommandation d’un conciliateur du ministère du Travail », souligne Réal Ménard.

Satisfaction chez Olymel

Chez Olymel, dont le siège social est situé à Saint-Hyacinthe, on se dit satisfait de l’issue des négociations.

« Nous sommes très contents de cette entente qui est intervenue entre les employés syndiqués et la direction d’Olymel », commente Richard Vigneault, porte-parole d’Olymel.

Ce nouveau contrat de travail devrait aider au recrutement de personnel à l’usine de Saint-Damase.

« La pénurie de main-d’œuvre affecte l’ensemble de nos établissements comme la plupart des usines du milieu manufacturier », note M. Vigneault.

En 2016, le géant de l’agroalimentaire au Québec avait annoncé un investissement de 10 M$ pour agrandir l’usine de Saint-Damase en aménageant un système de refroidissement des poulets à l’air.

image