7 février 2013
Kia Forte 2014
Nouvelle robe, nouveau coeur
Par: Marc Bouchard

La Kia Forte n’est plus, du moins dans sa forme originale. RIP cette petite compacte qui a rendu de fiers services, qui a su satisfaire un certain nombre de consommateurs, mais qui n’avait, avouons-le, rien d’exceptionnel.

Publicité
Activer le son

Cette fois, attention, la nouvelle Forte arrive avec la ferme intention de déclencher une soudaine vague de popularité. Et comme certaines popstar, elle risque fort d’y arriver. Il faut dire que la Forte possède désormais tous les atouts pour être un succès instantané.

Le premier de ces atouts, c’est le coup de crayon du designer Peter Schreyer. Le magicien du design, qui a donné à Kia son style unique et qui dirige maintenant les destinées de la compagnie ou presque, a appliqué à la Forte la même recette : une calandre unique et aisément reconnaissable, une ligne de toit fuyante, et une partie arrière raffinée. Et oui, monsieur le directeur de produit, je vais aussi parler de l’éclairage. Car lors de la (longue…) présentation faite par les responsables de Kia aux quelques journalistes présents au lancement, le responsable du produit a fait grand cas des blocs optiques avant, désormais disponibles en option avec des phares haute densité, mais aussi et surtout des feux DEL qui ornent la partie arrière. Mais pas « comme des lumières de Noël », a-t-il expliqué avec force insistance, plutôt comme une ligne continue de lumière qui encercle le feu arrière. L’explication a été laborieuse, mais il faut avouer que le style que cette technologie procure est nettement plus proche d’une voiture haut de gamme que d’une simple compacte. Ajoutez à cela des clignotants intégrés aux rétroviseurs, et vous aurez une voiture nettement au sommet de sa catégorie. Même son de cloche, totalement avoué d’ailleurs, dans l’habitacle. Chez Kia, on souhaite que la Forte soit la plus luxueuse des compactes abordables. Et la liste de technologie et d’accessoires offerts de série ou en option est assez longue pour soutenir cette prétention. Bien sûr, la connectivité Bluetooth est désormais de série, mais le choix va jusqu’aux sièges chauffants et ventilés, volant chauffant, système de navigation, système de commande vocale UVO, siège du conducteur réglable électriquement en dix directions, et une tonne d’autres options. En fait, avec sa version SX, Kia propose littéralement une compacte haut de gamme à prix abordable. Une bonne note aussi pour l’intérieur, dont le design est simple, mais efficace. Un effet « écho » de demi-cercle se répétant dans le tableau de bord et l’intérieur des portières vient ajouter à l’effet de grandeur. Seules les appliques fibre de carbone de couleur noire dans une planche de bord déjà noire rendent le tout un peu monotone. Heureusement, les cadrans, lisibles et bien éclairés, viennent ajouter un peu de légèreté. Bonne note aussi pour l’espace. La voiture est plus grande, plus haute et plus large, avec un empattement à l’avenant. L’espace intérieur s’en ressent donc, avec bonheur, et propose plus de dégagement pour les épaules et pour les jambes des passagers, y compris ceux à l’arrière. Évidemment, on ne saurait passer sous silence la motorisation, elle aussi repensée. À la base, la Forte propose le même moteur que sa cousine Hyundai, l’Elantra : un petit moteur 4 cylindres 1,8 litre aux qualités agréables. Mais ceux qui veulent un peu plus pourront opter pour le moteur 2,0 litres, disponible sur les versions plus haut de gamme (mais pas nécessairement tellement dispendieuses). La différence est notable et bien que sur les routes de l’Arizona il ait parfois un peu hésité, il vaut quand même le coût avec ses 173 chevaux et son rendement plus raffiné. Quant à la boîte de vitesse, sachez seulement que le but premier de Kia était d’offrir uniquement une automatique sur tous ces modèles, sauf sur la version de base sans équipement. Devant l’insistance de certains journalistes canadiens (oui oui, c’est nous…), les dirigeants de Kia ont annoncé quelques heures plus tard qu’elle serait aussi offerte sur des versions mieux outillées. Vous aurez donc le choix entre la boîte manuelle ou l’automatique. Sur la route, la petite berline est agréable et sans reproche. Avec sa direction électrique ajustable en trois modes, elle fournit assez de sensations pour bien ressentir la randonnée sans s’ennuyer. Disons que sans être exaltante, elle tire très bien son épingle du jeu dans sa catégorie. La nouvelle Forte avait perdu quelques plumes. Mais avec cette nouvelle génération (et les versions coupé et 5 portes qui arriveront sous peu), Kia retrouve toute une couronne de plumes qui risque fort de le placer au sommet du palmarès.

Forces :

– Design agréable – Équipement abondant – Moteur 2,0 litres

Faiblesses :

– Boîte manuelle en attente – Sobriété de l’intérieur – Conduite peu exaltante

Fiche technique

Moteur : 4L, 2,0l Puissance / couple : 173 ch / 154 lb-pi Transmission : automatique à six rapports (manuelle sur certains modèles) Freins (av/ar) : disques Direction :à crémaillère assistée, électrique Échelle de prix : 16 000 $ à 25 000 $ (approx.)

image