13 décembre 2012
Nouvelles accusations criminelles contre Rock Bilodeau
Par: Jean-Luc Lorry
L'ex-homme d'affaires maskoutain Rock Bilodeau.

L'ex-homme d'affaires maskoutain Rock Bilodeau.

L’ex-homme d’affaires maskoutain Rock Bilodeau est loin d’en avoir terminé avec la justice.

Publicité
Activer le son

En plus d’une amende de 8,3 M$ et d’une peine de prison réclamées en 2011 par l’Autorité des marchés financiers (AMF), l’ancien propriétaire du club de hockey Cristal de Saint-Hyacinthe fait face à 46 chefs d’accusation à la suite d’une longue enquête menée par la GRC.

La Section des délits commerciaux de ce corps policier, en collaboration avec le Bureau du surintendant des faillites, considère ce dossier de faillite comme frauduleux et l’évalue à plus de 6 M$. Rock Bilodeau était dans la mire de ces deux organisations à titre de dirigeant de Gestion 2007 (firme de courtage en assurance de personnes) et de Gestion 2007 International (firme de placement offrant des intérêts entre 2 et 10 % par mois).Les rendements alléchants proposés par Gestion 2007 International avaient intéressé 178 investisseurs qui y avaient déposé un montant total estimé à 18,8 M$. Des sommes qu’ils ne reverront sans doute jamais. On estime qu’il aurait orchestré une combine à la Ponzi en se servant des sommes reçues de nouveaux investisseurs pour rembourser les anciens.Dès 2006, le syndic Roy, Métivier, Roberge de Québec chargé du dossier avait demandé l’intervention de la GRC et de l’AMF.

Prêts douteux

Une partie des sommes investies dans les produits financiers offerts par Rock Bilodeau avait fait l’objet de prêts consentis à une cinquantaine de clients.

Le syndic avait découvert que Rock Bilodeau avait entre autres investi 163 000 $ dans une boutique érotique de Sainte-Foy.En 2004, le fils de l’ancien ministre libéral Marcel Massé obtenait aussi une avance de fonds de 2,4 M$ pour éviter la faillite à son entreprise spécialisée en investissement. Sylvain Théberge, porte-parole de l’AMF, nous a indiqué que son institution attendait toujours des dates de procès. Dans cette affaire, l’AMF a déposé 434 chefs d’accusation et Rock Bilodeau devrait être entendu au Palais de justice de Montréal.Dans le cadre de l’enquête de la GRC, il était représenté par son avocat à la suite de sa récente convocation au Palais de justice de Saint-Hyacinthe. Selon nos informations, M. Bilodeau occuperait aujourd’hui un emploi d’aide-cuisinier dans la région de Chibougamau.

Mini Norbourg

En 2006, lorsque le syndic a commencé à comptabiliser les sommes investies dans la firme de placement de Rock Bilodeau, celui-ci qualifiait déjà cette affaire de mini Norbourg.

Vincent Lacroix, fondateur et ex-président de Norbourg, une entreprise de gestion de fonds de placement, a été accusé d’avoir fraudé 9 200 investisseurs qui détenaient des placements totalisant 130 M$.En 2008, la Cour du Québec a imposé à Vincent Lacroix une peine d’emprisonnement de 12 ans moins un jour accompagnée d’une amende de 255 000 $. Depuis janvier 2011, M. Lacroix est en libération conditionnelle et vit dans une maison de transition. L’enquête préliminaire de Rock Bilodeau aura lieu le 30 avril 2013.

image