22 juin 2017
Noyade d’un bambin de trois ans à Upton
Par: Marie-Pier Leboeuf

Un jeune bambin de trois ans qui aurait échappé à la surveillance familiale a été retrouvé inanimé dans les eaux de la rivière Noire samedi à Upton, pas très loin de la résidence de ses grands-parents. 

Publicité
Activer le son

Alors que les deux frères de trois et cinq ans étaient en visite chez leurs grands-parents, tout près du Camping Wigwam, le parfait samedi ensoleillé en famille a tourné au drame. En début de soirée, les autorités policières ont été dépêchées sur les lieux, vers 19 h 15, pour répondre à l’appel des deux enfants manquants. 

Selon le propriétaire du camping Christian Savoie, le gardien de sécurité aurait trouvé l’enfant de cinq ans seul dans un chemin avec son chien. Il serait ensuite parvenu à comprendre que le jeune garçon désorienté était de passage chez ses grands-parents situés sur la rue des Érables, où il a été rapidement dirigé. 

« À ce moment-là, on était loin de se douter du drame qu’il y avait à l’autre bout. », a lancé M. Savoie.

C’est une fois à la résidence familiale que les policiers ont informé le gardien qu’ils étaient à la recherche de deux enfants plutôt qu’un, avant que le jeune de cinq ans explique aux autorités que son frère était tombé à l’eau. Une policière s’est immédiatement rendue à l’endroit où l’enfant avait été trouvé pour sortir le bambin de l’eau. 

« C’est difficile à voir », a confié M. Savoie, en parlant des tentatives de réanimation des policiers et de l’infirmière du camping qui ont suivi. L’enfant a été transporté à l’Hôpital Honoré-Mercier de Saint-Hyacinthe et son décès a été constaté plus tard en fin de soirée. 

« C’est important de noter que la résidence ne se retrouve pas sur le site du camping », a insisté M. Savoie. « Les grands-parents habitaient sur le bord de l’eau et c’est la rue des Érables qui délimite le camping », a ajouté celui qui n’oubliera jamais ces images entourant la tragédie à laquelle il a assisté jusqu’à la fin samedi. 

Ce triste évènement n’est pas sans rappeler la noyade du petit garçon de six ans, Maxime Dion, qui s’était lui aussi noyé dans les eaux de la rivière Noire dans le même secteur en 2011.

Le maire d’Upton, Yves Croteau, prétend qu’il n’y a aucune mesure à envisager au niveau municipal pour éviter ces noyades.

image