22 août 2019
Football collégial
Objectif division 2 pour les Lauréats
Par: Maxime Prévost Durand

Les Lauréats apportaient les touches finales à leur préparation en début de semaine en vue de leur premier match de la saison, présenté samedi soir au Cégep de Saint-Hyacinthe. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Avec deux demi-finales et un titre du Bol d’or à ses trois dernières saisons en division 3, l’équipe de football des Lauréats du Cégep de Saint-Hyacinthe voudra poursuivre sur sa lancée cet automne et envoyer un message clair au RSEQ : qu’elle est mûre pour passer en division 2.

publicité

« C’est notre objectif, mais il n’y a rien d’officiel pour le moment, soutient l’entraîneur-chef Sébastien Deschamps, en entrevue avec LE COURRIER à l’aube du lancement de la nouvelle saison. Quand j’ai été engagé par le cégep [en 2017], c’est une des choses que j’avais dites en entrevue, que je voulais amener l’équipe en division 2, et ça semble maintenant à portée de main. »

Certes, les résultats sur le terrain seront pris en compte pour déterminer si les Lauréats pourront passer au niveau supérieur, mais il ne s’agit pas d’un facteur unique. « C’est un ensemble de critères, c’est plus qu’une simple question de victoires et de défaites », affirme celui qui en sera à sa troisième campagne avec la formation maskoutaine.

Bien que la division 2 soit dans la mire des Lauréats, l’objectif principal restera à plus court terme de remporter un autre titre du Bol d’Or en division 3. L’équipe avait réussi à mettre la main sur le trophée pour la première (et seule) fois en 2017.

« On ne joue pas la saison 2019 pour la saison 2020. On joue 2019 pour 2019. On sait qu’on joue contre de bonnes équipes et de bons programmes en division 3, alors on doit se concentrer là-dessus », poursuit l’entraîneur.

Le camp d’entraînement a été lancé le 3 août, mais la préparation, elle, a été amorcée il y a déjà plusieurs mois.

« Le travail a débuté le jour après qu’on ait perdu à Jonquière l’an dernier », lance sans détour Sébastien Deschamps, en faisant référence au revers crève-cœur de 18 à 17 de son équipe en demi-finale face aux Gaillards du Cégep de Jonquière.

« On sait qu’on aurait pu finir avec un meilleur sort. Notre but cette année sera de finir avec une victoire plutôt qu’avec une défaite », ajoute-t-il.

Des vétérans et du sang neuf

Le coup d’envoi de la nouvelle saison sera donné samedi au Cégep de Saint-Hyacinthe alors que les Lauréats croiseront le fer avec les Triades du Cégep régional de Lanaudière sur le coup de 19 h. On retrouvera assurément plusieurs visages familiers sur le terrain puisque plus de la moitié des joueurs faisaient déjà partie de la formation l’an dernier.

« On a un bon groupe de vétérans, souligne Sébastien Deschamps. […] Une chose dont on est contents, c’est que la ligne offensive presque entière revient cette année, donc c’est de bon augure à ce niveau. »

Quelques postes-clés restaient toutefois à combler, dont celui de quart-arrière, occupé l’an dernier par le finissant Frédérick Leblanc. Aucune décision n’avait été arrêtée vendredi dernier quant à l’identité du successeur. « La seule chose qu’on promet, c’est une chance de compétitionner pour un poste », indique l’entraîneur-chef.

Par ailleurs, pas moins de 24 recrues ont joint les rangs du club maskoutain grâce au recrutement. « On couvre maintenant la Montérégie au complet. De plus en plus de jeunes pensent à Saint-Hyacinthe [pour jouer au football au niveau collégial]. Ce n’est plus juste l’ÉSSJ, la PHD et Beloeil, même si ça va rester nos plus grands fournisseurs de joueurs. On a réussi à aller en chercher à Sorel, Saint-Jean-sur-Richelieu, La Prairie et on veut même sortir un peu plus de la Montérégie la saison prochaine. »

À une semaine du début de la saison, Sébastien Deschamps se montrait confiant. « J’aime ce que je vois, il y a une bonne camaraderie au sein de l’équipe et on a un bon groupe de leaders. Je pense qu’on a une équipe qui va être bien balancée encore. »

Comme à l’habitude, huit rencontres sont à l’horaire des Lauréats durant la saison régulière. Les Maskoutains auront notamment rendez-vous à deux reprises avec l’équipe du Cégep de Lanaudière et celle du Cégep de Saint-Jérôme. Les collèges Ahuntsic, Shawinigan et Champlain Saint-Lambert, de même que le Cégep de Drummondville, affronteront quant à eux le club de Saint-Hyacinthe une fois au cours de l’automne.

image