12 avril 2012
Afin d'atténuer le bruit
Olymel aménagera un mur de 27 pieds de haut
Par: Le Courrier

Chez Olymel, on affirme que tout est fait pour que l’usine de Sainte-Rosalie s’intègre le mieux possible à son environnement.

publicité

« On est très sensible à ce que les gens du voisinage peuvent nous rapporter comme sources de nuisance », assure Richard Vigneault, porte-parole de l’entreprise.

Il a souligné qu’au cours de l’année 2011, une unité de réfrigération qui fonctionnait au diésel a été convertie à l’électricité pour réduire le bruit et que par la suite, des remorques réfrigérées qui se trouvaient du côté de la rue Jolibois avaient été déplacées vers le boulevard Laurier. Des sorties d’air sur le toit ont également été déplacées ou réaménagées, d’autres obstruées. M. Vigneaut a aussi signalé qu’en 2010, Olymel a agrandi l’usine de Sainte-Rosalie de manière à réunir entre elles les deux partie de l’usine, le « cru » et le « cuit », lesquelles formaient auparavant des bâtiments distincts. Il n’est donc plus nécessaire que la viande soit transportée par camion pour la faire passer du « cru » au « cuit ». D’autres transformations sont en cours: l’entreprise est en train d’équiper les ventilateurs de l’usine d’un système au charbon sensé atténuer les odeurs. « On espère que tout sera complété le 31 mai », a précisé M. Vigneault.En ce qui concerne le bruit, l’intervention la plus spectaculaire sera la construction d’un mur anti-bruit de 27 pieds de hauteur du côté de la rue Jolibois, un projet qui sera entrepris et complété en 2012, a souligné Richard Vigneault. « On essaie de réduire au maximum les nuisances sonores, » dit-il.Enfin, il a mentionné que pour éliminer la poussière, la vitesse des camions aux abords de l’usine a été réduite et qu’un abat-poussière très performant est épandu dans la cour durant la belle saison, là où il n’y a pas d’asphalte.-30-

image